We used to be friends


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's been about five years now... [Adam & Eve]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mr. Chris McDonald
Cheeseburger • Un royal cheese avec frites et coca s'il vous plaît
avatar

Nombre de messages : 267
Date d'inscription : 18/02/2006

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: It''s been about five years now... [Adam & Eve]   Mer 20 Mai - 23:22

    La journée s’annonçait mouvementée pour Chris McDonald, directeur du lycée d’Athens. Il avait reçu sa nouvelle secrétaire à 7h30. Il lui avait montré le plus gros du travail, elle apprendrait sur le tas. Il avait tellement de choses à faire qu’il ne pouvait pas se permettre de passer deux heures mettre Miss Montgomery dans le bain. A 7h59, Katharine, sa femme, s’était présentée à son bureau. Il a demandé à Miss Montgomery de ne pas être dérangé, et après s’être disputé ils ont fait l’amour dans son bureau. Excellent comportement de la part du directeur me direz-vous. Et pourtant, les deux tourtereaux McDonalds se sautent dessus dès que la tension est à son comble, et cela arrive souvent à l’école… A 8h34, car Chris est un directeur très précis, il sortit faire un tour. Trop de choses l’attendaient en ce premier jour de cette deuxième semaine de sa deuxième année dans son rôle de directeur du lycée d’Athens. Une équipe de télévision allait débarquer d’ici peu. Il avait vraiment été très réticent à ce sujet, mais sa femme avait su le convaincre (a). L’absence inexpliquée de Mr Lodge l’inquiétait vraiment. L’attaque cérébrale de Mr Spears dès la rentrée l’occupait également. Un remplaçant allait peut-être arrivé, il n’en savait rien. Ne parlons pas de sa professeur de français qui travaillait pour le gouvernement. Décidemment trop de choses dans ses pensées. Trop de choses à s’occuper. Il soupira. Le directeur passa par le hall où il prit un café. Il allait repartir vers son bureau mais alors qu’il allait tourner pour se retrouver dans le « couloir des professeurs », un inconnu apparut au même moment. McDo fronça les sourcils. Allez, quelle est la bonne nouvelle de plus que vous venez m’annoncer ? Pensa-t-il ironiquement. Il s’avança vers lui, leva sa main comme pour le stopper de façon imaginaire.

    « Excusez-moi, je peux vous aider ? »

    Alors que le grand brun commençait à lui répondre, il entendit une voix féminine qui le saluait de loin. Il se retourna, et aperçut Miss Mason, la fameuse qui travaillait pour le gouvernement, qui s’avançait vers lui.

    « Bonjour Mr McDonald ! »

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: It's been about five years now... [Adam & Eve]   Jeu 21 Mai - 0:32

It's been about 5 year now
Ain't seen or heard from you
I been missin' you crazy
How do you how do you sleep


    Je baillais au feu rouge d’Alverstone Avenue. Il était vraiment temps que j’arrive à ma destination. Je m’avançais un peu, de manière à apercevoir le feu. Il passait enfin au vert et le conducteur du taxi appuyait sur l’accélérateur, filant jusqu’au lycée. Il était 8h14 à la pendule de la voiture jaune. Je frottais mes yeux. Je n’avais pas dormi depuis 36 heures au minimum. Normalement je n’étais pas si fatiguée, mais il fallait croire que je devenais trop vieille pour ces conneries. J’avais un peu fin, je prendrais sûrement un truc au distributeur, si j’arrive à ne pas me faire remarquer. Je baissais hâtivement les yeux sur ma chemise, maculée de sang. Sympa l’ambiance. Je resserrai ma veste contre ma poitrine. Ma nuit avait été très longue. J’avais couru après deux terroristes afro-américains trafiquants d’armes, à la frontière mexicaine, pas loin de Tijuana. J’avais encore des griffures de petits arbres sur les jambes. J’avais réussi à les rattraper au bout de deux heures de course effrénée, j’avais abattu le premier d’une balle dans la tête grâce à mon fidèle p-38, cadeau de mon patron pour ma première mission, il y avait de cela onze ans. Le second me résistait. Il avait voulu m’étrangler mais j’avais réussi à me défendre, et attrapant une branche pointue, je lui enfonçais dans le ventre plusieurs fois, puis je lui tirais une balle dans le cœur. C’était comme ça que je m’étais mis du sang sur la chemise. Leurs papiers me conduisirent à l’agent double que je recherchais. De retour à San Diego, je l’attendais dans son bureau. Je lui lançais une petite remarque cynique, alors que j’étais assise à son bureau, puis je lui tirais, à l’aide d’un silencieux cette fois-ci, une balle entre les deux yeux. Un pourri de moins sur cette terre, avais-je pensé. Je soupirai alors que le taxi arrivait à destination. Je donnais un billet de cinquante dollars au conducteur en lui intimant de garder la monnaie. Je marchais d’un pas rapide, lançant des coups d’œil à droite et à gauche. Toujours cette paranoïa d’être suivie. Avec soulagement, je constatais que ma voiture était toujours au même emplacement où je l’avais laissé la veille. Une 607 importée, que genre personne n’avait ici, j’y tenais et je ne l’emmenai jamais en mission. Je prenais un taxi puis je me faisais conduire par l’équipe que je dirigeais. Toujours lançant des regards furtifs autour de moi, j’ouvris le coffre de la berline, un sac en plastique à l’effigie du Del Amo s’y trouvait. Maddie avait donc bien pensé à lui amener des habits de rechanges. Elle le faisait tout le temps. Maddie était vraiment une jeune fille sur qui on pouvait compter. Je filais vite à l’intérieur, serrant toujours ma veste et mon sac à main contre ma poitrine, tenant le sac en plastique de l’autre. Vite, les toilettes des professeurs, que je fermais à clé. J’avais besoin de me laver les mains, de passer un coup d’eau sur mon visage. Je devais retrouver un semblant de normalité avant mon cours qui avait lieu dans une demi-heure. J’entrais dans une des cabines et je me déshabillais, me retrouvant en sous-vêtements. Du sang était encore collé à mon ventre. J’ouvris le sachet, et vit tout ce dont j’avais besoin. Merci Maddie, pensais-je. Elle avait mis un paquet de lingettes que j’utilisais pour nettoyer les fesses de Sammy XD. Lorsque je vis le paquet, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à lui, il me manquait tellement. Je fis une toilette sommaire, et commençais à enfiler les vêtements qu’elle m’avait laissés. Une jupe noire en voile crêpé plissé allait se placer sur mes hanches. Un caraco de dentelle blanche suivit. Et c’est là que je fus surprise. J’enfilais le prochain vêtement, puis je sorti, pour m’examiner dans le miroir. Un petit pull en cashmere rose, très mignon, mais beaucoup trop décolleté. Je n’étais pas vraiment ce qu’on pouvait appeler habituée. C’était un petit peu gênant, mais je n’avais pas le choix. C’était le décolleté ou la chemise tâchée de sang. Je crois que je préférais qu’on me matte un peu trop qu’on comprenne ce que j’étais vraiment.

    « Merci Maddie » dis-je, à voix haute, cette fois-ci, avec une légère grimace.

    Je repassais un peu de noir sur mes yeux, remis un peu de gloss, et je sortis des toilettes. Je serrai encore le sachet contre moi, j’avais réussi à y mettre tous mes vêtements de la veille, emballant ma chemise dans ma veste. Je fermais la porte à clé, pensant au rapport qui m’attendait cette après-midi. C’était la partie que je détestais le plus dans ce métier. Je me retournais, j’allais peut-être passer par la machi… Mes pensées se bloquèrent. Mon cœur s’arrêta de battre pendant un court instant, pour repartir et cogner encore plus fort. Ma gorge se serra et ma respiration se fit plus intense. J’allais tomber si je ne m’étais pas retenue contre le mur.

    OMFG.

    Un sourire étira mes lèvres, une joie éclatante s’empara de tout mon être. Il était là, au bout du couloir. Je croyais que jamais je ne le reverrai. Mais non, il se tenait bien là. Adam, en chair et en os. Elle ne rêvait pas. Je mordis ma lèvre inférieure, puis je me ressaisis. Mon patron, Mr McDonald se tenait à ses côtés. Donc je n’allais pas sauter au cou de mon ancien amant. McDonald m’avait à l’œil, si je commençais à me donner en spectacle dans les couloirs, j’allais vite prendre la porte. Puis une pensée moribonde vint casser ma joie. Et s’il était marié, s’il avait quelqu’un, si… Cinq ans, c’est beaucoup. Et tout le monde n’était pas comme moi, plus pure qu’une nonne en couvent, ou presque. Je n’avais eu aucune relation charnelle depuis, après la naissance de Sammy, j’étais constamment en mission, puis le reste du temps, je le passais avec lui ou je me reposais. Alors je n’avais pas vraiment le temps pour ça. Et là, à peine je le voyais, que déjà je ressentais de drôle de choses dans le bas du ventre. Et puis j’étais fatiguée. Pas mal fatiguée. Je décidais donc de faire profil bas, s’il était là, s’il avait parcouru la moitié de notre planète, il n’allait pas repartir dans une heure. J’aurai certainement le temps de le voir plus tard. Puis je revis Cheeseburger, qui me conforta dans ma décision de faire comme si de rien était. Je m’avançais donc vers les deux hommes.

    « Bonjour Mr McDonald ! »

    J’avais fait mon mieux pour paraître enjouée et en forme, mais je devais certainement avoir des valises sous les yeux qui trahissaient mon manque de sommeil. Il commençait à me répondre, mais ses yeux dévièrent très vite vers mon décolleté. Et voilà, c’était parti… Je jetais un coup d’œil à Adam. Qu’il était beau.

    « Bonjour mademoiselle… hum. » Il fixa ma gorge un instant, puis reprit. « Mademoiselle, hum. Mademoiselle… »

    Il semblait chercher mon nom de famille. J’eu un petit rire.

    « Mason. » Dis-je, alors qu’il relevait la tête.

    « Mason » répéta-t-il. « Voici Mr… hum » dit-il en se tournant vers Adam, l’interrogeant du regard, car il n’avait pas entendu son nom. Je pris une mèche de ma chevelure ébène et l’entortillait autour de mon doigt. Je n’avais pas dormi depuis trente-six heures, mais l’avoir en face de moi me faisait oublier ma fatigue, le rapport qui m’attendait. Même s’il devait quitter la ville dans deux heures. Je restais naturelle, mais je n’avais qu’une envie : que McDo se barre que j’ai Adam pour moi toute seule. S’il était libre de son côté, bien entendu (a).


_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Adam Bluth
BLUTH BOY • LONDON STYLE
avatar

Masculin
Age : 29
Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 01/02/2006
I-Pod Top Song : NERD - Stay Together
Mood : Bloody Good !
Copyright : Silk <3
Where can I find You? : Dans ma nouvelle maison...

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: It's been about five years now... [Adam & Eve]   Ven 22 Mai - 4:34

Arrivé hier soir, j'arrive pas à m'acclimater. Trop de chaleur, trop de soleil. Ma chemise est de trop. Je m'assoie donc là, au creux de mon canapé cuiré, piochant dans mon yaourt à la myrtille. Accro aux produits laitiers, ces yaourts faisaient souvent office de repas quand la flemme s'empreignait de mon corps. Mon repas fini, je m'allonge, fixant le ventilateur bruyant qui plane au dessus de moi. L'air distillé sur mon visage me rend un peu moins grincheux, même si toujours appréhensif. Remplacer un professeur n'est jamais simple, surtout quand celui ci est parti bien vite. Attaque cérébrale, mort horrible puisque brève, pas le temps de se rappeler du temps passé. Avant de tomber dans une profonde dépression, je prend mon courage à deux mains et sors de mon bel appartement. San Marino était un beau quartier, ni trop pouilleux, ni trop frimeur. Je descendis rapidement les marches qui me menèrent tout droit à mon bolide. Une Gran Torino 1972, noire. L'autoradio se cala sur du Miles Davis, rien de mieux pour dégager le stress qui commençait à humecter mes mains déjà fragiles. Ma valise errait à mes côtés. Elle y renfermait quelques feuilles, un livre, et puis pas mal de listes. Professeur, tel était mon nouveau métier. Sans expérience, cette première journée allait être rude. Mais ce n'était pas les élèves qui me préoccupaient, mais les professeurs et leurs jugements. Mon charisme naturel et ma gueule au carré feront de moi un prof respecté des élèves mais avoir la reconnaissance de mes paires, ça allait être une autre paire de manche. Me baser sur mes connaissances et improviser, pensais-je bien fort.

J'arrive au parking à moitié vide, sors de la voiture et finit par entrer dans l'immense bâtiment. Ma nouvelle maison. J'avais pour habitude de consacrer beaucoup de temps à mon travail et à mes recherches. Je sais donc en admirant les murs du lycée d'Athens que j'allais passer le plus clair de mon temps ici. J'entre à peine et tombe sur un bonhomme avec une tête de vainqueur. Surement le proviseur. Il m'accoste alors avec de gros yeux comme si j'allais lui annoncer l'arrivée des fédéraux. Mon costard faisait effet. Toujours laisser une bonne première impression. Je lui épargne donc une plus longue réflexion en répondant à sa question.

"Bonjour, on a du vous prévenir de mon arriv..." Je fus coupé par une voix féminine au loin, tout comme mon interlocuteur.

Je connais cette voix. Je la reconnais. Je ferme alors les yeux. Quand mes paupières s'ouvrent à nouveau, une bouffée d'émotion arrive jusqu'au rebord de mes yeux pétillants. J'arrive à contrôler cet amas de souvenirs et respire un bon coup. Je regarde alors au loin et la voit, dans son pull en cashmere cachant à peine sa poitrine redondante et parfaite. Sa beauté était intacte, sa classe naturelle également. Je revoyais son visage lors de cette scène d'adieu il y a cinq ans et pensa alors que c'était comme si elle n'était jamais partie. Jamais je n'ai pu l'oublier et en cinq ans, peu de femmes étaient passés dans mon lit. Comme si un blocage avait était fait ce jour là, quand elle prit cet avion. Comme si elle avait verrouillé une partie de moi qui ne pourrait s'ouvrir que lorsqu'elle posera ses yeux sur moi à nouveau. Elle avait la clé et était là, en face de moi. J'étais sur le point de céder mais respira franchement à nouveau et sourit comme si ne rien était. Le proviseur s'occupa des présentations. J'avais planté mon regard nostalgique dans celui d'Eve. Je ne prêtais même plus attention au proviseur, et quand il chercha mon nom, j'abrégeai ses souffrances en souriant.

"Bluth...Je suis là pour remplacer Mr Spears."

Mon regard s'intensifia et entra en symbiose avec celle de la belle brune.

"Eve...qu'est ce que tu fais ici ?....Tu enseignes ici?" Je lui fit un de mes plus beaux sourires mais fus coupé dans mon élan par le maitre des lieux.

"Vous avez l'air de bien vous connaitre, Miss Mason vous fera donc part de la suite des événements...C'est pas tout mais j'ai un café à prendre." Il rit bêtement. "Bonne chance et bienvenue Mr Bluth..." Il s'éloigna en saluant Miss Mason d'un signe de la tête.

Le moment tant attendu. Je me retrouvais alors seul avec elle. Que faire ? L'emmener dans un coin et rattraper le temps perdu ? J'enlevais cet air béat qui avait pris possession de mon visage quand la réalité atteint enfin mon cerveau. Je suis sympa là dans mon costard trois pièces, en face de la femme que j'ai attendu depuis cinq ans mais si elle, elle ne m'avais pas attendu ? Si elle, elle m'avait oublié ? Si elle était passée à autre chose ? Avait reconstruit sa vie, avait deux gosses et un mari qui l'attendait chez elle en pantoufle ? Merde....Je déglutit en espérant me gourer sur toute la ligne, et la regarda toujours aussi intensément. Bon début de journée...ou pas...

_________________

    That may be all I need
    In darkness she is all I see
    Come and rest your bones with me
    Driving slow on sunday morning
    And I never want to leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athens.forumactif.com
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: It's been about five years now... [Adam & Eve]   Ven 22 Mai - 12:22

    "Vous avez l'air de bien vous connaitre, Miss Mason vous fera donc part de la suite des événements...C'est pas tout mais j'ai un café à prendre." "Bonne chance et bienvenue Mr Bluth..."

    Le salaud. Je le suivais de mes gros yeux alors qu’il se dirigeait vers la machine à café. La suite des événements de quoi ? Que j’allais emmener Adam dans le placard juste à côté et qu’on allait baiser comme des lapins, comme lui le faisait avec sa femme dans son bureau ? Enfin je ne faisais que le soupçonner, mais j’en étais persuadée. La perspective de me retrouver seule avec Adam ne m’effrayait pas, enfin si, juste un chouilla. Mais je ne savais pas quel était l’emploi du temps de Mr Spears, moi. J’avais déjà du mal à retenir le mien ! Légèrement paniquée, je regardais autour de moi. Bon j’allais l’emmener dans la salle de Spears et puis on verrait sur place. Je regardais ma montre, j’avais cours dans un quart d’heure. Perfect timing. Je passai une main dans mes cheveux, remontant une mèche qui était venue se perdre dans mon regard. Replantant mon regard dans celui d’Adam, j’oubliais presque tous les soucis que m’avait laissés Royal Deluxe.

    "Eve...qu'est ce que tu fais ici ?....Tu enseignes ici?"

    Je mis un petit moment avant de lui répondre. Entendre le doux son de sa voix me berçait doucement. Que n’aurais-je pas donné durant ces cinq dernières années pour entendre ce son délicieux. Sa question me fit rire intérieurement. Ce n’était pas à moi de poser cette question ? Après tout, c’est lui qui débarquait ici ! Mais il avait déjà répondu à cette question quelques secondes plus tôt. Je me rappelais soudain notre escapade londonienne, les moments passés sous sa couette à regarder la pluie tomber, lovée contre lui. On était dans notre bulle, nous avions totalement oublié le monde extérieur. Peut-être qu’il était en train de trouver un remède contre une grave maladie avant que j’arrive, mais il a tout laissé tomber pour moi, trois semaines, rien que pour moi. Je pinçai les lèvres. Retour à la réalité.

    « Oui je, euh. »

    Je me mettais presque à parler comme Menu Maxi Best Of… Je ne savais plus comment poser les mots dans l’ordre tellement son regard me troublait. C’était mystique. Je respirais un bon coup, mais je n’arrivais pas à me décrocher de son regard.

    « J’enseigne le français et d’ailleurs j’ai un cours dans un quart d’heure ! Je suppose qu’il faut que je te conduise à ta salle ? Il est vraiment … Hum. » Je me retenais de dire ce que je pensais vraiment sur McDo. Me planter là tout de seule, déduisant que je savais ce que je devais faire avec Adam. Je ne savais même pas ce que je devais faire d’un point de vue plus … personnel, alors d’un point de vue professionnel, je crois que j’étais autant perdu que lui. « Aaah, tu sais quoi ? » commençais-je.

    J’hésitais. Encore. Je devais le prendre par la main ? D’ailleurs, en posant les yeux sur ses longs et fins doigts je remarquais qu’aucune alliance n’ornait son annulaire. Je m’en voyais rassurée. Enfin ça ne voulait absolument rien dire. Il l’avait peut-être oublié, il n’était peut-être pas marié mais avait quelqu’un ? Ah mais pourquoi ? Pourquoi je n’ai pas tout simplement gardé contact avec lui ? J’aurais pu trouver un moyen de le protéger. J’aurais même pu le faire entrer à la CIA, sait-on jamais. Je me torturais toute seule avec mes questions. Se la jouer naturelle n’était pas dans mes cordes dans une situation comme celle-ci. Finalement je posai ma main dans le creux de son dos, comme pour l’entraîner vers la sortie, puis je la retirai très vite, comme si je m’étais brûlée. J’avais ressenti un énorme frisson, que j’avais tenté de réprimer. Les poils de mes bras vinrent quand même à s’hérisser doucement. Je redescendais les manches de mon pull.

    « Je vais t’y conduire et après mon heure de cours, je te ferai visiter, si tu veux. »

    Je concluais par un sourire et m’avançai vers la porte, déduisant qu’Adam me suivrait. J’ignorais délibérément un, le contact que nous venions d’avoir, et deux, la chose la plus importante que nous allions certainement devoir aborder. Notre aventure bientôt et Sammy plus tard. Il fallait que je lui dise. Mais je voulais être sûre d’abord. Je le conduisis sans un mot jusqu’à sa salle, puis arrivés à destination, je lui indiquais où je me trouverais pendant l’heure qui allait suivre. Je ne lui proposai pas de me rejoindre, à lui de voir ce dont il avait envie. En tous cas, moi, j’en mourrais d’envie. Je m’enfuyais presque ensuite jusqu’à mon lieu de cours, me retournant une unique fois vers Adam. L’heure passait lentement. Très très lentement. J’agissais tel un robot, soupirait très fort. Ma fatigue plus l’attente désespérée de celui qui occupait toutes mes pensées me ralentissait et me coupait l’envie de tout ce qui ne concernait pas Adam. Je regardais ma montre toutes les deux minutes, espérant voir la grande aiguille se poser perpendiculairement à la petite. Chaque minute semblait être un grain de sable d’un sablier. Enfin la sonnerie stridente retentit, les élèves sortirent un à un. Mon ventre gargouillait. Je n’avais pas mangé depuis… Je ne me souvenais même pas quand j’avais mangé pour la dernière fois. Etant partie en catastrophe l’après-midi de la veille, rien n’était tombé dans mon estomac depuis. Je soupirai une nouvelle fois alors que j’essuyais le tableau. J’allais me résigner à partir lorsque j’entendis enfin sa voix. Je fermais les yeux, tout en souriant. La brosse tomba à mes pieds dans une légère fumée de craie, ma jupe virait au blanc. Je me précipitais vers lui, presque en courant, puis stoppa net devant lui. L’heure n’avait pas modifié mes craintes. A savoir, si la place dans son cœur était occupée ou non. Je continuais de sourire. J’étais tout de même heureuse.

    « Adam. » dis-je simplement.

_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Adam Bluth
BLUTH BOY • LONDON STYLE
avatar

Masculin
Age : 29
Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 01/02/2006
I-Pod Top Song : NERD - Stay Together
Mood : Bloody Good !
Copyright : Silk <3
Where can I find You? : Dans ma nouvelle maison...

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: It's been about five years now... [Adam & Eve]   Ven 22 Mai - 22:34

Entre elle et moi, une ambiance mystique s'était imposée. Chacun cachant encore son présent. Chacun doutant de l'autre. De plus que ce lâcheur de proviseur nous avait un peu laissés à l'abandon. La situation était un tantinet gênante. Elle n'avait pas l'air de savoir comment aborder le sujet. La suite des évènements ? Ni moi, ni elle n'avaient l'air de savoir de quoi voulait bien parler McDo. J'attendais qu'elle prenne la situation en main, sourire aux lèvres. Mon regard avait l'air de la troubler, intéressant. Elle en bafouillait presque. Professeur de français, quelle étrange couverture. Pas si étonnante vu ses origines mais vendeuse de saucisse grillée aurait fait l'affaire, pourquoi devenir professeur ? Elle fit référence à McDo, désignant implicitement qu'il était un peu à côté de la plaque. J'eus un léger rire crispé. Elle m'annonçait tout ça comme si c'était normal, logique. Mais rien de ce qu'elle faisait n'était vraiment logique...comme de me quitter alors qu'on était si bien là-bas, à Londres, sous la couette la moitié de notre temps, à regarder le temps passé et à profiter de nos moments privilégiés. Il y avait quelque chose de spécial entre nous, un lien assez unique et elle avait cassé ce lien. Je ne lui en veux pas, c'est les risques du métier mais si j'aurais le même choix qu'elle, j'aurais tout plaqué. Facile à dire avec du recul et un soupçon de rancœur mais on a toujours le choix dans la vie. Elle a fait son choix. Mais pourquoi venir à Athens ? Elle n'avait aucune relations dans cette ville...Étrange.

Quand elle posa sa main et la retira comme si elle avait franchit une ligne imprécise, une goutte de sueur parcouru mon épine dorsale. Ce geste assez anodin eu un effet assez dévastateur mais il fallait que je me contrôle. Ce geste n'est rien, elle a retirer sa main par simple politesse, rien de spécial. Et même si elle avait l'air légèrement chamboulée, il fallait que je passe au dessus, étant donné le mystère qui planait sur son passé, son présent. J'ai pas envie de me faire casser la gueule par un Malabar de 4m12 à la sortie des cours. Elle m'amena à ma salle, sans rien dire. Je n'avais pas osé cassé le silence, ne sachant tout simplement pas quoi ajouter à cette conversation étrange. J'entre dans ma classe, bondé comme un concours de matheux en plein été. Super c'est la rentrée et il n'y a pas un chat. La biologie n'est pas une matière populaire mais tout de même...Je regarde l'horloge pour la première fois et me présente à la demi-douzaine de Nerd en puissance.


"Bonjour à tous...Je serai votre nouveau professeur de biologie à partir d'aujourd'hui et ce jusqu'à la fin de l'année scolaire."

Pas de réponses....Je me tourne vers le tableau à craie et commence à écrire.

"Je me nomme Mr Bluth..." Je me retourne rapidement vers eux et d'un élan de naïveté, j'ajoute, "Certains me connaissent peut-être de par la série Arrested Development..." Humour...non ? Bide total. "Prenez vos livres à la page 13 et commençons..." Dis-je sérieusement.

Les mains mouates, je regardais ma montre toutes les trois minutes. J'avais dirigé mes élèves vers une lecture du bouquin pendant toute l'heure, histoire de pas me fouler, et la sonnerie retentit enfin. Je cachais à peine mon bonheur d'avoir enfin fini ce premier cours, de toute façon personne ne l'aurait remarqué. Bêtement, je me sentais un peu nerveux. Je pensa alors, pourquoi y aller finalement ? Pourquoi me faire autant de mal ? Surtout que le dénouement pourrait être décevant...Mais je suis un homme, pas un lâche. Alors je pris ma valisette et alla en direction de la salle de Miss Mason. J'arrive devant sa porte et la voit, la jupe plein de craie. Je lâche un rire discret. Elle me fonce dessus puis prononce mon nom en souriant.

"Eve..." Lui répondis-je simplement. "Alors, cette visite ?"

On avait pas beaucoup avancé mais au moins elle savait maintenant -en ayant répondu à son invitation- que j'étais intéressé par une amitié, au moins. Même si au fond de moi j'espérais bien autre chose...

_________________

    That may be all I need
    In darkness she is all I see
    Come and rest your bones with me
    Driving slow on sunday morning
    And I never want to leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athens.forumactif.com
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: It's been about five years now... [Adam & Eve]   Sam 23 Mai - 2:57

    Je prenais mon temps, savourant chaque minute, chaque seconde de sa présence. Ce sera déjà ça de pris. Sa simple présence, le fait qu’on respirait le même air, me suffisait déjà amplement. Après cinq ans de séparation –forcée– y a de quoi être comblée par la moindre chose. Peut-être que je me faisais du mal. Peut-être que c’était sans espoir. Mais je ne voulais personne d’autre de toute façon. Le creux de mon estomac s’intensifia, et, ajouté au fait que j’étais totalement déstabilisée par sa présence, je manquai de m’évanouir. Je secouai la tête et m’assit sur une des tables qui étaient juste à côté de moi. Je ne le quittais pas des yeux. Je ne savais pas quoi lui dire. La visite ? Hum, je m’en fichais. Je voulais que ce moment ne s’arrête jamais. Je mordais discrètement ma lèvre inférieure.

    « Adam ! Tu es de retour ! »

    Quelle idiote je peux être des fois. De retour ? Dans ma vie peut-être mais pas à Athens. Enfin je crois.

    « Enfin je veux dire tu es là. »

    Je souris stupidement puis je changeais de sujet.

    « Oui bien sûr, je vais te faire visiter ! Je te l’ai promis ! »

    Mais je ne bougeais pas. J’avais envie de rester là, lui parler pendant des heures, ou même mieux, l’amener chez moi et le regarder indéfiniment. Une question me taraudait l’esprit depuis que je l’avais revu, et je n’avais pas trouvé de moyen subtil de lui demander. Je portais la main à mon collier et en tripota le pendentif pendant un moment. J’étais à la fois heureuse et mal à l’aise. Pourquoi ? Parce que s’il y avait une possibilité de reprendre les choses où on les avait stoppées, d’autres choses allaient rentrer en ligne de compte. Et lui révéler l’existence de Sam m’angoissait. J’allais lui dire un jour, certainement, mais pour l’instant j’allais éviter le sujet. Je pensais que ça allait certainement le faire flipper qu’on lui annonce qu’il a un fils de trois ans et demi qu’il n’avait jamais vu.

    « J’ai une question à te poser et je ne vois vraiment pas comment te la poser autrement que si promptement. Tu … Tu as quelqu’un dans ta vie ? »

    J’ai certainement du rougir jusqu’aux oreilles, en tous cas, je commençais à avoir plutôt chaud au niveau des joues. Je déglutis difficilement. Il suffisait juste d’un mot. Un mot qui allait pouvoir décider de mon avenir en quelques sortes. Je revoyais encore nos adieux absurdement tristes, à l’aéroport. Il avait fait de moi quelqu’un de meilleur. Et j’avais tout gâché. Enfin la CIA l’avait fait. J’aurais pu encore rester longtemps si Rob ne m’avait pas ordonné de rentrer. On ne quitte pas la CIA comme ça, je le savais très bien. Je lâchais mon collier et ma main vint se poser derrière mon dos, où je croisais les doigts. Il fallait qu’il réponde par la négative. Je me préparais à l’éventualité d’une réponse positive. Je n’avais plus qu’à partir d’ici. Je ne pourrais pas vivre à quelques mètres de lui, sachant que quelqu’un d’autre occupait ses pensées. C’était tout simplement impossible pour moi. Je m’excuserai alors au près de Cheeseburger. Je m’enfuirai dès demain. Sammy avec moi, je repartirai à San Diego, demanderai à Rob de me transférer au plus vite. Il comprendrait. Mais rester ici sans lui, maintenant qu’il était de retour, je ne supporterais pas. Il fallait qu’il mette fin à cette délicieuse torture.

    Cependant, s’il disait oui, et même si j’en mourrais d’envie, je ne me jetterai pas dans ses bras. Je ne voulais pas reprendre à zéro mais il était important pour moi d’y aller doucement. Je me sentais totalement rouillée. Ok je n’avais pas le temps pour ça, c’était ce que je répondais à tous ceux qui tentait de s’immiscer dans mon cœur. Et certainement ce que j’allais lui répondre s’il me posait à son tour la question. Mais il ne devait le prendre au pied de la lettre en ce qui le concernait. Je voulais tellement former cette famille à la quelle il manquait une pièce du puzzle. Adam était tellement différent. Et puis nous étions faits l’un pour l’autre, comme le premier couple sur terre. Adam & Eve. Cela semblait si doux à penser. La visite qui était programmeé semblait si loin maintenant, rien ne m'avait sembler si important. Sa réponse.


_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Adam Bluth
BLUTH BOY • LONDON STYLE
avatar

Masculin
Age : 29
Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 01/02/2006
I-Pod Top Song : NERD - Stay Together
Mood : Bloody Good !
Copyright : Silk <3
Where can I find You? : Dans ma nouvelle maison...

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: It's been about five years now... [Adam & Eve]   Sam 23 Mai - 18:21

Elle s'assied sur une table et je la contemple, accoudé sur l'encadrement de la porte d'entrée de la classe. Son corps non plus n'a pas changé. Toujours aussi parfait. Elle était d'une minceur classique mais avait pour elle quelques atouts indispensables. Une poitrine parfaite, ni trop envahissante, ni trop discrète, parfaite. De petites jambes fines qui s'accordent parfaitement à des vêtements première classe. Et un postérieur redondant qui prouvait qu'elle avait tous les atouts d'une femme gâtée par la nature. Ses yeux d'une finesse infinie sont toujours de toute beauté. Elle esquiva avec malice ma requête. De retour ? Si on veut. Un retour aux sources. Mais le vrai mystère était sa venue à elle. Cependant, aborder ce sujet aussi tôt dans leur retrouvailles était peut-être un peu déplacé. Je me retiens donc et la laisse parler, en ne lâchant pas ses yeux d'une seconde. Elle avait l'air un peu stressée, normal dirons nous. Sans tenter de chercher une raison sous entendu à son comportement, je pensais tout bas que si elle agissait aussi étrangement, ce n'était pas par hasard. Je veux dire...j'ai tendance à bien analyser les gens autour de moi. Et je sentais dans cette attitude qu'au fond d'elle elle ressentait encore quelque chose à mon égard. Mais quoi ? De l'amitié ? De l'amour ? De la simple gêne ? En tout cas elle n'avait pas l'air de vouloir se débarrasser de moi, et c'est tant mieux, moi non plus...

Je la regarde toucher son pendentif avec nervosité, ses jambes croisées, et cela commençait à me faire effet. Une excitation montait en moi. J'avais envie d'elle. Normal qu'au bout de cinq ans sans beaucoup de relations sexuelles j'ai ce genre de réaction. Mais pire encore c'était cinq ans sans véritable relation tout court. Je la regarde toujours et j'ai besoin d'elle. J'ai l'intime sentiment qu'elle est la personne qui équilibre mon existence. J'ai besoin de ce petit rien qui me comblera -je le sais- à jamais. A penser de tout ça, à la regarder sans prononcer un mot, j'en étais presque évanoui. J'allais parler, casser mon silence, mais elle s'élança dans une question assez étrange, assez embarrassante, et qui me gêna -sur le coup- autant qu'elle. Est-ce que j'ai quelqu'un dans ma vie ?...Ne pas me jeter dans la gueule du loup, ne pas me jeter à ses pieds, se contrôler. Elle avait le chic pour me mettre dans des états pas possible. Je m'approchais donc, et m'assied sur la table face à la sienne. J'avalai tous mes doutes et mes gênes et me lança à mon tour, en prenant l'air le plus sérieux possible.


"J'ai...J'ai eu quelqu'un dans ma vie, oui. Mais elle est partie et m'a laissé avec un vide que je n'ai jamais réussi à combler."

Mon regard dans le sien, il s'intensifia jusqu'à l'épuisement puis j'ajoutai enfin, comme si rien n'était encore sorti de ma bouche...

"Et toi ?"

_________________

    That may be all I need
    In darkness she is all I see
    Come and rest your bones with me
    Driving slow on sunday morning
    And I never want to leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athens.forumactif.com
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: It's been about five years now... [Adam & Eve]   Sam 23 Mai - 22:26

    Je fronçais les sourcils. Il était maintenant en face de moi, s’était assis. Mes doigts se décroisèrent. Tout doucement mon sourire disparut. C’était peut-être la fatigue. C’était peut-être la faim. C’était peut-être le fait que je venais de tuer trois personnes cette nuit. Mais j’étais persuadée qu’il ne parlait pas de moi. Il me disait cela si sérieusement. Je soupirai. Quelle idiote. Apparemment quelqu’un d’autre devait occuper ses pensées et il n’était là certainement que parce qu’avoir une connaissance dans ce lieu manifestement inconnu pour lui était plutôt bénéfique. Qu’espérait-il de moi ? Une amie, certainement. Je m’étais bercée d’illusions pendant presque cinq ans et j’en faisais les frais aujourd’hui. Ma main gauche, jusque là cachée derrière mon dos, vint retrouver la droite. J’encerclai de mes doigts mon index. Petite manie qui ne me quittait pas.

    « Oh. » fis-je simplement.

    Je tentais de cacher mon trouble par un nouveau sourire. Mais j’étais dégoutée. J’y avais cru l’espace d’un instant. Je n’avais pas imaginé ce scénario. Je n’avais vu que le oui, ou le non. C’était encore pire. Il était seul, mais il ne pensait pas à moi. Je me levais d’un coup. Je sentais ma gorge se serrer. Je ne voulais pas qu’il voit ça. Je me dirigeais vers la fenêtre. Je luttais. Mes yeux s’embuèrent, je ne voyais plus grand-chose pendant un instant, je me battais avec moi-même pour ravaler mes larmes. Je réussi mais une vint s’échapper et coula le long de ma joue. Je l’essuyais discrètement. C’est alors qu’il me posa la même question. Je me doutais qu’il le ferait. Et la réponse ? Le vide intersidéral. Rien de moins. Il est vrai que j’étais sortie dernièrement deux ou trois fois au restaurant avec Darrel, mais pour moi ça s’arrêtait là. Déjà à cause de ma double-vie. Je suis trois jours, et trois nuits par semaine en mission. Ensuite, Sammy et donc indirectement Adam m’empêchait d’avoir une relation avec un autre homme. D’ailleurs, je n’en avais pas envie. Et encore une fois à cause, ou plutôt grâce, à Adam, je m’étais rouillée toute seule depuis cinq ans. Je ne savais plus m’y prendre. J’essayais de prendre un ton plutôt détendu dégagé. Je ne m’étais pas retournée. C’était plutôt honteux et surtout un mensonge vis-à-vis de lui. Car s’il le voulait, j’aurais été à lui in a heartbeat.

    « Moi ? Tu le sais bien, je n’ai pas le temps pour ça, avec ma… double-vie. »

    Je ravalais ma salive, difficilement, et tentais de me donner un air naturel. Je serrais les dents très fort, puis les relâchai en un sourire. Prête à faire semblant… Je me retournais.

    « Alors cette visite, tu es toujours intéressé ? »

    Je m’approchai à nouveau de lui, mais je gardais mes distances. Son odeur m’entêtait et ne me faisait plus penser correctement. Mon sourire ne me lâchait pas mais j’avais l’impression d’être de moins en moins crédible.


_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Adam Bluth
BLUTH BOY • LONDON STYLE
avatar

Masculin
Age : 29
Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 01/02/2006
I-Pod Top Song : NERD - Stay Together
Mood : Bloody Good !
Copyright : Silk <3
Where can I find You? : Dans ma nouvelle maison...

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: It's been about five years now... [Adam & Eve]   Dim 24 Mai - 5:18

Oh ? Qu'est ce que cela voulait dire ? Je lui avait -peut-être pas directement- déclarer mon amour pour elle et tout ce qu'elle trouve à dire c'est, oh ? Bon bah, je peux aller me suicider dans ma baignoire, elle est définitivement passée à autre chose. Après une telle déclaration de ma part, je vois pas comment elle aurait pu interpréter ça différemment. Au moins elle a été cash, et honnête, on peut pas lui retirer ça. Dégouté, je frotte assez franchement ma barbe naissante, irrité. Pourquoi je me fais des idées moi aussi ? Quel con...Bon bah autant faire comme si de rien était. Mais là encore elle me devança en s'échappant vers la fenêtre comme si j'étais à peine présent. Pas le temps pour ça ? My ass ! Elle a du se faire une bonne douzaine de mecs comme moi et puis les a jetés un après un en fonction de la ville d'arrivée imprimée sur son billet d'avion. Au moins la revoir aujourd'hui m'aura appris quelque chose, je n'étais qu'un pion. Un mouchoir usagé qu'elle n'avait qu'à jeter pour en piocher un tout neuf. Tant pis je repars à Londres, tant pis pour ce job, de toute façon il paye pas aussi bien que celui que j'avais il n'y a pas si longtemps. Tant pis pour ma mère, mon frère -où qu'il soit-, et surtout tant pis pour elle. Dans un élan de dépit, je lui répondis, tête baissée, tout bas.

"Ah oui, ta double vie..."

Je venais d'être légèrement sarcastique mais tant pis pour ça aussi. A côté de cela, je trouvai ça un peu méchant de lui faire la gueule parce qu'elle est passée à autre chose. Quand on y réfléchis c'est normal qu'au bout de cinq ans, une personne -même avec qui on a cru avoir un lien spécial- ne peut pas se retenir d'aimer, de baiser, pendant cinq ans. Moi j'ai réussit, inconsciemment ou pas. Pas elle, tant pis pour moi. Un beau gâchis que seul moi avait causé. Il faut être juste, elle m'a laissé tombé, c'est moi qui a rendu ma vie d'une inutilité absolue pendant cinq ans, pas elle. Alors en preuve de bonne foi, je lui rendit son sourire, tentant de paraitre le plus serein possible.

"Bien sur..."

Je stoppa ma démarche. Et puis merde, cinq ans putain !

"En fin de compte...pas du tout..."

Mon ton et mon visage changea. Il fallait que je sache, plus d'incertitudes...

"Cette femme dont je t'ai parlé tout à l'heure...cette femme c'est toi."

Je la regarde surement pour la dernière fois. Non je n'allais pas quitter Athens. Mais l'ignorance me semblait la meilleure solution pour ne pas me faire mal à nouveau. La chute avait été assez douloureuse comme ça. Je me lève et m'avance jusqu'à la porte. Je marque un temps d'arrêt. J'aurais voulu ajouter quelque chose de poétique mais j'en fus incapable. J'allais devoir faire avec. Elle aussi.

_________________

    That may be all I need
    In darkness she is all I see
    Come and rest your bones with me
    Driving slow on sunday morning
    And I never want to leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athens.forumactif.com
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: It's been about five years now... [Adam & Eve]   Dim 24 Mai - 21:09

    Je sentais le sol se dérober sous mes pieds. Ou peut-être perdais-je tout simplement l’équilibre ? Je commençais à voir des étoiles et c’était plutôt inquiétant. Me retenant après mon bureau qui se trouvait à côté de moi, je le regardais accepter cette visite, puis refuser. Son sourire s’effaçait. Il avait l’air vraiment sérieux. Je le regardais se lever alors que ma tête tournait de plus en plus. Et là, il me l’avoua. Il parlait de moi. Alors je n’ai pas pu m’empêcher.

    « Oh. »

    Oui encore une fois. Mais je ne l’avais pas dit de la même façon. Cette fois-ci, un sourire l’accompagnait. Mon souffle se fit plus irrégulier. Mon sourire s’élargit. Je n’arrivais pas à croire ce qu’il me disait. Ca dépassait tout ce que j’avais espéré. Je m’étais imaginé devoir le convaincre, ou juste qu’il reste et qu’on soit amis s’il le souhaitait. Un jour je lui aurais présenté Sam, et il jouerait son rôle de père à mi-temps, je ne voulais pas l’obliger à quoi que ce soit. Mais apparemment, je signifiais quelque chose pour lui. J’avais laissé un vide. Et il n’avait pas trouvé quelqu’un qui comptait autant pour lui que moi. Je sentis à nouveau une chaleur au niveau de mes joues. Je mordais ma lèvre inférieure. Je me sentais tellement heureuse. J’allais ouvrir la bouche, j’allais lui répondre, lui dire que je ne fais que penser à lui pendant ces cinq dernières années. Et si je n’ai eu personne, c’était loin d’être à cause de mon job d’espionne. Mais il se leva, se retourna, et allait prendre la direction de la sortie. Non, non, non ! Ce n’était pas du tout comme cela que ça devait se passer. Nous n’allions pas nous disputer alors que nous venions à peine de nous retrouver. Je lâchais mon bureau, m’avançais vers lui. Ma gorge se serra une nouvelle fois.

    « Adam, s’il te plait. »

    J’ai eu du mal à articuler. L’émotion s’était une nouvelle fois emparée de moi. A moins que ce soit un manque de sucre ? J’avais vraiment besoin de quelque chose, très vite. Ma main entra en contact avec la sienne, je le forçais à se retourner. Mais je lâchais prise. Les étoiles que j’avais dans les yeux se multiplièrent à la vitesse de l’éclair. Mes jambes tremblaient. Je me raccrochais à Adam pour ne pas tomber. Je sentais ses bras me retenir, et je me laissais aller. Je fermai les yeux, j’avais attendu ça si longtemps. J’étais réellement fatiguée maintenant, en plus d’être affamée. Je relevai les yeux vers lui, en souriant.

    « Désolée pour ça. Je… Je n’ai pas mangé depuis… Je ne sais même pas quand. Et je n’ai pas dormi depuis deux jours. Mais je euh… »

    Son regard m’empêchait, encore une fois, d’aligner deux mots correctement. Je posai une main sur son torse, histoire de me redresser. Je restai tout de même contre lui. J’avais besoin de ce contact contre ma peau. Il fallait que je lui dise maintenant.

    « A vrai dire, je n’ai eu personne depuis que je suis revenue ici, depuis que je suis partie de Londres. Et ce n’est pas à cause de mon autre travail. Je n’ai pas cessé de penser à toi. Je m’en veux encore d’être partie. Mais je n’avais pas le choix. Tu sais que je ne peux pas quitter l’Agence comme ça. Mais j’étais à deux doigts de le faire. »

_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Adam Bluth
BLUTH BOY • LONDON STYLE
avatar

Masculin
Age : 29
Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 01/02/2006
I-Pod Top Song : NERD - Stay Together
Mood : Bloody Good !
Copyright : Silk <3
Where can I find You? : Dans ma nouvelle maison...

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: It's been about five years now... [Adam & Eve]   Lun 25 Mai - 3:03

....Oh...Again ? Là il me restait deux possibilités. Soit ce "oh" est un soulagement pour elle et je peux faire la danse de la pluie. Soit ce "oh" est encore un fucking "oh" de mes deux et je peux aller boire dix Kro et dormir dans ma gerbe. Le soulagement ou la détresse. Elle savait vraiment pas s'y prendre en tout cas. Pourquoi pas ne pas répondre par plus d'une syllabe, pourquoi pas me gifler, ou me sauter dessus, au moins je serais cent pour cent sur. J'étais toujours là, quatre orteils et demi en dehors de la salle. Je l'entends arriver vers moi et souris timidement, sans me retourner. Il fallait que je sois sur, sur que je ne plongeais pas tout seul là dedans. Pour l'instant, j'avais la tête sous l'eau. J'attendais qu'elle me soulève la tête et nage avec moi. Si elle ne sait plus comment s'y prendre tant pis, je lui ré-apprendrais les mouvements. J'attends ça depuis cinq ans. Elle me retint enfin, même si verbalement. Délibération, je sers les dents. Elle prend ma main frêle et me force à me retourner. Je reste de marbre, en attente. Mon visage ne laissant transparaitre que très peu de choses. Il fallait tenir le coup. Elle par contre, avait l'air d'un cachet d'aspirine. Elle allait pas tenir le coup. A peine le temps de réaliser qu'elle s'écroula littéralement sur moi. Surpris, je retint par réflexe ses bras flasques. Je commençais à légèrement m'inquiéter, elle avait vraiment pas l'air bien. Je la regarde de haut et traverse son regard une énième fois. La sentir contre moi me faisait du bien. Je sentit son parfum, ses cheveux, et m'envolai quelques secondes cinq ans en arrière. Le bon vieux temps...

Elle s'excuse mais je veux qu'elle reste blottit contre moi, qu'elle me raconte ses malheurs, ses inquiétudes, ses envies, ses fantasmes, ses peurs. Je veux qu'elle reste comme ça, vulnérable mais forte à la fois. Je lui souris et la laisse s'appuyer sur mon torse. Elle ne s'enlève pas, tant mieux. Ses mains restent blottis contre moi, je déglutis. Je suis prêt à l'entendre. Prêt à encaisser. Frêle, elle prend la parole et j'assiste, sans voix, à sa déclaration. Surpris, je ne le suis qu'à moitié. J'en avait l'intime conviction. N'avait plus d'espoirs mais savais que quelque chose s'était passé ces fois là. Amoureux, je ne l'ai jamais été. Ni avant, ni après elle. Ce sentiment de creux, de manque, de vide absolu, était nouveau pour moi. Comme convaincu d'une évidence, je n'avais pas abdiquer et avait garder espoir, me privant de toutes les tentations. En sachant qu'un jour ou l'autre, je la retrouverais. Voulant profiter du moment, j'aurais voulu me lancer dans un monologue lui citant toutes les fois où j'avais rêvé d'elle dans sa robe rouge, où je l'avais vu au loin, et quand je me rendait compte que ce n'était pas elle, j'allais me morfondre, un verre de whisky à la main. J'aurais voulu lui déclarer mon amour, mais rien ne sortit. Rien de tout ça n'était très important désormais. Cela appartenait au passé. Je prend une mèche de ses cheveux qui se baladait devant son visage blanchis puis le replaça derrière son oreille. Mon visage radiait la pièce. Là encore j'aurais voulu l'embrasser avec fougue. J'approchai sa tête de la mienne en posant ma main sur sa nuque puis l'embrassa timidement sur le coin de sa bouche. Les choses ne devaient pas aller trop vite. Je savais maintenant que quoi qu'il arrive, séparation, éloignement -ou autres- Adam et Eve finiront toujours par se rejoindre sur la même route, main dans la main.


"Que dirais-tu d'aller manger un petit quelque chose, tu as une mine affreuse..."

Ajoutais-je, toujours un peu troublé par ce qui venait de se passer. Je lui pris la main.

"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé hier soir, mais ça devait être bien mouvementé."

Je lâcha un petit rire. Il fallait impérativement détendre l'atmosphère.

_________________

    That may be all I need
    In darkness she is all I see
    Come and rest your bones with me
    Driving slow on sunday morning
    And I never want to leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athens.forumactif.com
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: It's been about five years now... [Adam & Eve]   Lun 25 Mai - 13:04

    Il était temps. Nous n’avions pas tourné autour du pot pendant trois mois et rien que ça, ça me rendait heureuse. Nous n’avions plus 16 ans, nous ne pouvions pas nous permettre de jouer avec nos sentiments. Et puis cinq ans, cinq ans c’est beaucoup non pour réfléchir ? J’avoue, nous n’avions pas encore prononcé les trois mots fatidiques, les huit lettres qui faisaient tout basculer. Mais c’était déjà suffisant. Je savais que ça viendrait. C’était comme pour Sam. Ca viendrait. Mais je voulais être sûre. Je ne voulais pas tout gâcher. Et je voulais profiter de nos moments tous les deux. Il m’en voudra certainement de le lui avoir caché, mais il me pardonnerait certainement lorsqu’il verra sa bouille. Il passa sa main dans mes cheveux, la posa sur ma nuque, et pressa ses lèvres sur les miennes. Qu’aurais-je donné pour ressentir sa bouche sur la mienne ? Je fermais les yeux, me laissant aller à son contact. Comme régénérée, je mis ma tête dans son cou, le serrant encore plus fort dans mes bras.

    "Que dirais-tu d'aller manger un petit quelque chose, tu as une mine affreuse..."

    J’eu un petit rire à sa remarque. Sympa xD. En même temps il ne devait pas avoir tort. Je devais être à la fois blanche comme un linge et rouge car j’étais gênée. Il me prit la main, et je relevais la tête. Je pris un moment avant de répondre à sa seconde remarque.

    « En effet, très mouvementé. J’ai couru une bonne partie de la nuit, je suis épuisée. »

    Je n’en dis pas plus sur ma mission de la nuit dernière. Je n’avais pas exactement le droit d’en parler. Et ça ferait plutôt bizarre de lui avouer qu’elle venait de tuer trois types de sang-froid, et qu’en plus ce n’était pas la première fois. Oh il devait certainement s’en douter. Mais peu importe. J’avais autre chose dans la tête. Le sentir là tout contre moi faisait naître en moins des émotions que je n’avais pas ressenti depuis si longtemps. Le rythme de mon cœur s’intensifia. Je devais lutter contre tout ça. Je me sentais tellement… rouillée. Et je ne savais même pas comment lui dire, sans un : passer pour une idiote, et deux : tout lui révéler sur Sammy. J’allais devoir trouver un moyen détourné. Je respirai un bon coup. Je plongeai mon regard dans ses yeux bleus gris. Oh comme ils m’avaient manqué ces deux là aussi.

    « Adam je… Il faut que je te dise quelque chose. »

    Je marquais une pause, perdue dans son regard. Je pinçais les lèvres, mon visage était tellement proche du sien…

    « J’ai vraiment besoin qu’on y aille doucement. Je me sens toute rouillée. Vraiment. Et ce n’était vraiment pas dans mes habitudes de faire l’amour avec quelqu’un dont je ne connaissais même pas le nom. Oh, je ne regrette pas, Adam, je ne regrette pas. J’ai senti cette connexion que je n’ai pas pu nier. Mais j’aimerai reprendre au début. Je n’en sais pas beaucoup sur toi et Dieu sait que j’ai eu les occasions de faire des recherches sur toi. Mais je préfère que tu me dises toi-même tout ce que je dois savoir sur toi, ce que tu aimes, ce que tu n’aimes pas. Et franchement, tout ce processus de séduction… Ré-append-moi, s’il te plaît. »

_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Adam Bluth
BLUTH BOY • LONDON STYLE
avatar

Masculin
Age : 29
Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 01/02/2006
I-Pod Top Song : NERD - Stay Together
Mood : Bloody Good !
Copyright : Silk <3
Where can I find You? : Dans ma nouvelle maison...

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: It's been about five years now... [Adam & Eve]   Mar 26 Mai - 4:56

Elle me révéla le minimum possible sur sa soirée et c'était tant mieux. Même si ça ne m'empêchait pas de l'imaginer de temps à autres, en train de buter trois mecs, cachée derrière une caisse en bois, essayent de déjouer un trafic de dope ou autres. Eve Mason dans un épisode de 24, assez flippant quand on y pense. C'est vrai, en apparence, c'est pas le genre de nana à cacher un glock sous sa jupe. Mais elle était aussi cette femme, tueuse à mi-temps. J'ai eu du mal à m'y faire, surtout qu'elle n'était pas là pour me partager ses frayeurs ou ses exploits du soir. Tout était dans le mystère avec elle, et c'est ça aussi qui me plaisait tant. J'avais eu le droit à l'autre facette de Eve encore aujourd'hui. Crevée, affamée, et blasée jusqu'à l'os. Je l'aurais bien laissé dans le creux de mon cou pendant des heures. La laisser silencieuse jusqu'à ce que ses paupières se ferment définitivement. Je lui toucherais le haut de son crâne avec douceur, l'accompagnant dans son repos forcé et mérité. Mais ici c'est Athens, pas Londres. J'ai un job, elle aussi. Le même. Nous avions des responsabilités. Limitées mais des responsabilités quand même. J'ai un cours dans un peu plus d'une heure, et aimerait profiter le plus longtemps possible de sa compagnie.

« Adam je… Il faut que je te dise quelque chose. »

Me dit-elle. Hm, ça sent pas bon. En général les phrases commençant par "il faut que" ou se coupant par un "mais" sentaient le roussi. C'est bien connu. Bon quoi ? Accouches, t'es enceinte ? Mon frère est mort ? Tu dois partir dans trois jours pour le Guatemala ? Je flippe légèrement mais fus de suite rassuré par ses mots. Enfin...pas tant que ça. Le fait qu'elle doute d'elle me laissa sans voix. Elle, rouillée. Encore une facette de sa personnalité que j'ignorais. De plus, je ne comprend qu'à moitié ce qu'elle me dit. Me désigne t-elle quand elle parle de cette habitude qu n'est pas la sienne de coucher avec des hommes inconnus...? J'espère bien. Je compris que oui. Reprendre au début, lui dévoiler ma personnalité, mon histoire, me séduire, tout ça n'était pas indispensable pour le moment. Le seul fait d'être ensemble suffit. Tout ça vient avec le temps. Se prendre la tête de cette façon n'allait servir à rien. La pauvre, elle était vraiment rouillée. Je la serre contre moi, fort, puis joue une nouvelle fois avec une de ses mèches de cheveux.


"Ne t'en fais pas, tu n'as pas besoin de me séduire, c'est déjà fait..."

Je lui souris avant de prendre un air un peu plus sérieux.

"Laissons faire les choses. Apprendre à se connaitre prend du temps mais on a tout le temps devant nous, je ne vais nulle part, Eve."

Une référence logique aux événements passées. Il fallait que je lui fasse comprendre qu'il ne fallait pas qu'elle s'en fasse. Que le temps ne joue pas contre nous. Mais aussi que j'allais tenir parole en l'aidant à se relever, à se réveiller de ce comas amoureux de cinq ans. J'étais aussi paumé qu'elle mais étant un homme, il fallait que je mène la danse. Après ça il ne suffisait plus pour elle que de suivre le mouvement. Je posa à nouveau ma main chaude sur sa joue rouge et approcha mon visage du sien jusqu'à ce qu'ils ne fassent plus qu'un. Ma bouche rencontra la sienne. Ce baiser fougueux était ma preuve de bonne foi. Je suis là, suis moi.

_________________

    That may be all I need
    In darkness she is all I see
    Come and rest your bones with me
    Driving slow on sunday morning
    And I never want to leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athens.forumactif.com
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: It's been about five years now... [Adam & Eve]   Mar 26 Mai - 22:49

    Je ne répondis rien pour le moment. Je me laissais simplement aller contre lui. J’autorisais mon esprit à espérer, à s’imaginer un futur que jusqu’à maintenant je n’avais fait que rêver. Je n’avais vraiment aucune idée de quoi faire maintenant, mais je n’y pensais pratiquement pas. Je le serrai fort contre moi autant que mon corps me le permettait. Je me sentais de plus en plus faible. Je tremblais légèrement. Je ressentais une sorte de vide dans les bras et dans les jambes. Non je ne pouvais pas encore une fois abandonner mes cours, surtout lorsque ce n’était pas pour une mission. Le problème était que je ne savais pas si j’allais au moins pouvoir parcourir les mètres qui me séparaient de la machine à café. Pourquoi je ne pensais jamais à prendre quelque chose comme une bouteille d’eau ou une plaque de chocolat dans mon sac ? Ah peut-être parce que mon arme me prenait trop de place ? Mais je ne souffrais pas. J’avais vécu bien pire dans toute ma carrière d’espionne.

    « C’est exactement ce que je veux. »

    J’allais me libérer de ses bras quand il captura mes lèvres. Doucement puis fougueusement. Je répondis à son baiser avec la même ferveur qu’il y mettait. J’oubliais tout en instant, mon estomac vide, mon manque de sommeil… J’appuyais un peu plus ma langue sur la sienne, oubliant presque toutes les promesses que je m’étais faite. Ma main gauche plongea dans sa chevelure ébène, tandis que l’autre descendait le long de son dos. Il fallait que je m’arrête là. Il le fallait, mais j’avais du mal à en trouver le courage. Je ramenais mes mains vers son torse, le repoussant doucement. Je quittais à regret sa bouche, fermant les yeux un instant. Je les rouvris et le regardais dans les yeux. Je mordis ma lèvre inférieure comme pour prolonger ce baiser, comme pour retrouver le goût de ses lèvres. Je souris.

    « N’oublions pas ce que l’on vient de dire. »

    Mon sourire se fit un brin malicieux alors que je me libérais de son étreinte. C’était vraiment stupide cette promesse, non ? J’avais énormément envie de lui, envie de retrouver nos moments d’extases Londoniens, de me laisser aller contre lui, d’oublier le monde extérieur. Mais l’image de Sammy arrivait au même moment pour me rappeler que c’était en partie pour lui que je faisais ça, que j’avais demandé à Adam de prendre notre temps. Je déglutis alors que je rangeais mes affaires. Mon sac de cours, mon sac à main et mon sachet de vêtements sales, mes clés, voilà j’étais prête à partir. A faire ce qu’il voudra. Je me retournai avec un sourire.

    « J’ai un cours, non, deux, dans moins d’une heure. Ensuite je dois passer à la maison, prendre une douche, j’en ai besoin. Après je dois… euh… » Emporté par mes mots, j’allais lui dire que je voulais passer voir Sam à la maternelle. Je secouais la tête. « J’ai quelque chose de prévu, et enfin je dois retourner à mon autre travail, pour mon, hum, rapport. »

    Ca me gênais de lui parler de mon autre travail. Du fait que je pouvais bien me faire tuer chaque fois que je partais en mission. C’était peut-être grâce à lui qu’on s’était rencontré, mais tout de même, j’étais mal à l’aise avec ça. Je m’avançais à nouveau vers lui, lui pris sa main, souris à nouveau, et l’entraînais vers le couloir.

    « Il va falloir que tu me retiennes, je risque de m’évanouir à tous moments ! »

    J’eu un léger rire. Mais ce n’était pas qu’une simple blague. J’allais avoir du mal. xD. Je fermais la porte de la salle de cours à clé, après avoir éteint les lumières. Le temps s’était couvert pendant l’heure précédente et je craignais maintenant un orage. Mais j’avais Adam à mes côtés, tout devrait bien se passer maintenant.

_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It's been about five years now... [Adam & Eve]   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's been about five years now... [Adam & Eve]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» I'm PERFECT. [Adam Carter]
» Ewen Mac Adam
» Luke Adam L UFA 22 875000 0 D- C C D C- C- D C- C- C D C C- C- C
» Sky apprend q'Adam est en liberté surveillé chez victor.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We used to be friends :: Athens High School :: Hunter Hall :: Le Hall-
Sauter vers: