We used to be friends


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Right Here Waiting - Adam & Eve.

Aller en bas 
AuteurMessage
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Ven 5 Juin - 17:13


« It Wasn't Lust, It Was Chemistry. »


    Je me rappelais comme je détestais partir lorsque j’étais chez Adam cinq ans plus tôt. Je partais tous les jours pour mon enquête, et je revenais le soir et je me jetais dans ses bras. J’avais vite conclu l’affaire. Un crime passionnel, rien à voir avec le statut d’espionne de Fiona Glennane. Alors j’avais profité des bras d’Adam pendant une semaine et demi, sans rien faire d’autres de mes journées à part descendre jusqu’au Starbucks qui se trouvait à deux pas. Jusqu’à ce que je me fasse rappeler à l’ordre. Aujourd’hui la situation s’inversait. C’est lui qui partait au travail tandis que j’attendais à la maison. Je l’avais regardé partir et étais restée à la fenêtre pendant cinq minutes. Dans l’espoir vain qu’il revienne au bout de cinq minutes. Je découvris que je détestais les débuts d’après-midi seule à voir quelqu’un partir. Il m’appelait au bout de dix minutes pour me dire qu’il avait oublié de me donner ses clés pour fermer la porte. J’eu un léger rire.

    « Je suis bête je suis parti sans te laisser de clés pour refermer…regardes sous le paillasson j’ai une clé d’urgence. »
    « Ne t’inquiètes pas, j’aurais très bien pu me débrouiller toute seule, tu sais que je suis la fille de McGyver. »
    « Tu peux la garder si tu veux… »
    « Merci. » dis-je en rougissant. Incroyable. Je suis gênée alors qu’il n’est même plus en face de moi.
    « A tout à l’heure. »

    Il raccrocha. Je soupirai. Je serais bien restée là, après tout. Mais je ne voulais pas rester seule. Je rassemblai mes affaires, et sortit, ramassant la clé qui se trouvait sous le paillasson. Je fermai donc la porte, avant de glisser malicieusement la clé dans une poche de mon sac. Maintenant j’allais rejoindre le deuxième amour de ma vie et l’arracher à sa maîtresse le temps d’une après-midi. J’étais maintenant à la maison depuis bientôt une heure et demie, et mon téléphone sonnait. Fronçant les sourcils, j’attrapai mon portable. Je m’attendais à un coup de fil de Rob m’annonçant que je devais repartir en mission je ne savais où. Mais non, le nom d’Adam était affiché sur l’écran. J’eu un sourire mais fus vite paniquée lorsque mes yeux se posèrent sur Sammy. Il était plutôt… Expressif, et surtout en ce moment il lui arrivait de parler tout seul.

    « Je reviens mon chéri. »

    Je me précipitais jusqu’à la cuisine, sortit vers le jardin. Adam me prévenait que sa mère lui avait emprunté la voiture pour le reste de la journée. Je lui proposais aussitôt de venir le chercher avec ma voiture, c’était de toute façon ce que j’avais prévu. Je ne fis aucun autre commentaire, mais j’espérais voir bientôt sa mère. Elle avait l’air d’être un sacré numéro à la façon dont me l’avait décrite Adam la veille. Je raccrochai, fit un signe à mon ami et voisin qui se prélassait au bord de sa piscine. Bon je devais maintenant appeler Maddie. Elle me demandait déposer Sammy chez elle car elle ne pouvait pas bouger. Pas de problèmes. Je montai pour me maquiller légèrement et préparer les affaires de Sam. Il courait partout autour de moi. Apparemment mon fils aimait passer du temps chez sa nounou ! Je doutais que la mère de Maddie lui donnait des friandises, d’ailleurs elle n’aimait pas trop le fait que sa fille passe des nuits entières à surveiller un enfant, et par conséquent, ne m’aimait pas trop. J’haussais les épaules, et partit déposer le petit démon chez Madison. Je passais ensuite par un Starbucks où je pris un Mocca Blanc, et fila en direction du lycée. Mon portable émit une petite sonnerie alors que je me garais devant Hunter Hall. Je regardais l’écran. Quatre appels manqués. Et merde. Avais-je finalement manqué un ordre de mission ? Non ce n’était que Darrel qui m’avait laissé des messages. Soupirant, j’écoutais le message. Il voulait m’inviter à dîner ce soir. J’eu une petite grimace. Je décidai d’ignorer son message. Avec un peu de chance, je ne le croiserai pas et demain je n’aurais qu’à dire que mon portable était en silencieux ou je ne sais quelle autre excuse bidon. Je sortis de la voiture, mon gobelet de carton à la main, presque terminé. M’appuyant sur le coffre de ma berline, j’attendais qu’il sorte du bâtiment. Mes jambes nues commençaient à chauffer au soleil. Je terminai à peine ma boisson lorsqu’il apparut. Sans bouger, avec un sourire, je patientais qu’il arrive à ma hauteur. Je le rejoignis lorsqu’il avait descendu les escaliers. A vrai dire, je ne savais pas trop quoi faire. Le prendre dans mes bras, l’embrasser, ne rien faire ? Finalement je déposai un léger baiser sur ses lèvres.

    « Alors ce rendez-vous avec McDo ? » Demandai-je avec un petit rire ? Je le vis ouvrir la bouche pour commencer à répondre, mais une voix masculine l’en empêcha.

    « Eve ! Je me disais bien que je t’avais vu arrivée ! »

    Crap ! C’était Darrel. Je n’avais qu’à tourner la tête pour m’en assurer, mais j’en étais quasi-sûre. Je me tournais donc, respirant un bon coup, tâchant de faire un sourire accueillant, mais il ne semblait que se focaliser sur Adam. Il fronçait les sourcils en sa direction, puis comme s’il l’avait reconnu, ouvrit grands les yeux, l’air plutôt pissed off.

    « Espèce d’enfoiré ! Qu’est-ce que tu fais là ? »

    J’ouvris de grands yeux à mon tour, plus étonnée qu’autre chose. Darrel s’avança à notre hauteur, j’interrogeais Adam du regard, mais je n’eu aucune réponse concluante. Comme si j’assistais à un match de Roland-Garros, mes yeux passaient d’Adam à Darrel.

    « Vous vous connaissez tous les deux ?? »

    Je me mordis la lèvre. Ca ne s’annonçait pas très bien pour moi.

    « Adam est mon frère, j’espérais ne jamais le revoir. Tu ferais mieux de te méfier de lui, Eve. »

    Me dit-il alors qu’il posa une bise sur ma joue. Je ne réagissais même pas à son baiser. J’étais légèrement sous le choc. Je regardais Adam sans le voir, mordant l’intérieur de ma lèvre. Qu’avais-je fait ? Je soupirais, je ne disais plus rien. Je passai une main sur mon front, alors que Darrel se posait à côté de moi, croisant les bras. Je m’écartai discrètement. Je ne savais plus quoi faire.


_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Adam Bluth
BLUTH BOY • LONDON STYLE
avatar

Masculin
Age : 29
Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 01/02/2006
I-Pod Top Song : NERD - Stay Together
Mood : Bloody Good !
Copyright : Silk <3
Where can I find You? : Dans ma nouvelle maison...

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Ven 5 Juin - 21:11

« Eve, j’ai un petit problème, ma mère a besoin de la voiture, j’ai du lui prêter… »
« Je peux venir te chercher si tu veux… »
« C’est vrai ? Ça m’aiderais beaucoup merci ma… » J’eus un doute, euh ma rien du tout… « Hum, à tout à l’heure…Hum j’aurais fini vers un peu moins de 16h, c’est bon ? »
« Pas de problèmes… à tout à l’heure. »


J’avais un peu balisé, faillis l’appeler ma chérie, mais tout allait bien, j’avais évité l’incident. En revanche je n’avais pas su éviter l’autre catastrophe naturelle, ma mère. Une hypocondriaque, possessive, persuadée qu’elle avait une maladie rarissime et que tout le monde la prenait pour une folle. Elle fume trois paquets de clopes par jour, cherchez l’erreur. A vrai dire elle était l’une des raisons principales de ma venue. Non pas qu’elle me manquait terriblement, non, mais elle ne pouvait plus rester seule plus longtemps, nos conversation brèves mais intenses avant mon arrivée me l’avait bien fait comprendre. Elle devenait folle, ou presque. J’étais persuadée qu’elle n’avait rien et que son mal être n’était inventé que pour me faire revenir mais cela ne m’avait pas empêché de revenir à elle. A vrai dire la vraie raison de mon départ était simple. Eve Mason. Je ne pouvais pas rester à Londres sans penser à elle. Ma mère n’avait donc été qu’un simple prétexte pour partir de là-bas. Madeline, ma mère, m’avait donc appelé en plein cours –la classe- parce qu’elle se sentait pas bien et que je devais rappliquer en urgence pour aller l’emmener à l’hôpital. Je revenais donc à peine de chez elle, profitant de ma pause, et lui avait ordonné d’y aller toute seule comme une grande, avec ma voiture si elle le voulait. Et oui, j’étais prêt à lui prêter ma voiture pour ne pas me taper ses reproches et sa tristesse continuelle. Elle, la pire conductrice du monde. Je n’exagère pas, une fois elle est même passée à la télévision, elle s’était garée en verticale.

Je paniquais donc un peu. Pour ma Gran Torino, essentiellement. Mon rendez-vous avec le proviseur fut plus bref que prévu. Il ne m’avait passé que trois feuilles et m’avait fièrement annoncé son plan pour sauver le niveau de ma classe. Plus de rigueur, plus de travail, moins de répit. Facile à dire avec des gnomes pareils. Mais j’avais acquiescé, lui faisant croire qu’il aurait pu changer le monde s’il le voulait. Il me laissa enfin partir après 20 minutes à me tenir la jambe. Je descends les escaliers et la voit, dans le hall. Elle m’attend, je lui souris. Elle aussi. Elle m’embrasse. Et me demande comment s’est passé le rendez-vous avec McDo. Je rigole à ce surnom pitoyable mais tellement drôle, j’ai une bonne vanne sous la main mais me fait couper l’herbe sous le pied. Je tourne la tête pour voir qui il s’agit. Et merde, Darrell…Darrell ? Parler à Eve ? La tutoyer même ? Qu’est ce que… ? Il me reconnait, et agit de la seule façon qu’il connaissait, c'est à dire stupidement. En m’insultant d’entrée. Génial. Je mets mes mains dans mes poches. Je ne veux pas me battre avec ce con. Et puis qu’est ce qu’il foutait là d’ailleurs ? Ma mère ne m’avait pas parlé de lui tout à l’heure. Bizarre. Elle qui tente sans arrêt de nous réconcilier. Eve me regarde avec peur. Je ne lui dis rien, ne sachant vraiment pas quoi lui dire. Oui bah c’est mon frère et alors ? Il travaille là et alors ? Il va nous dire bonjour puis il va se casser, gentiment. Elle me demande d’où on se connait. J’allais lui répondre mais encore une fois ce dushbag me coupe la parole. Se méfier de moi ? Hehe bien sûr, bien sûr. Je sors un rire franc, glousse presque, en agitant mon index dans l’air pour lui indiquer qu’il allait un peu loin. Puis je repris mon sérieux d’un coup. Soudain Darrell dépose un baiser sur la joue d’Eve. Je la regarde de travers, fronçant les sourcils. Les mains dans les poches, je préserve le silence qui s’était imposée entre nous trois. Puis planta mon regard sombre dans celui d’Eve. Je l’interrogeai. Elle n’avait pas besoin de me dire quoi que ce soit, j’avais compris. Elle m’a menti, tout simplement. Personne mon cul. Rouillée, ouais bien sur…Comme pour enfoncer le couteau, c'était avec mon connard de frère. Celui ci décroise les bras et la prend par l’épaule.


« Je peux te parler deux minutes, Eve ? »

J’ai vraiment l’air d’un trou de cul. Je déglutis tellement de fois que je ne sentais plus rien. J’allais céder. Le bastonner, chialer comme un con ou me barrer. J’optai pour la dernière solution mais je fis à peine deux pas que je me souvins ne plus avoir de voiture pour l’après-midi. Je les regarde se parler au loin...I’m fucked.

_________________

    That may be all I need
    In darkness she is all I see
    Come and rest your bones with me
    Driving slow on sunday morning
    And I never want to leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athens.forumactif.com
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Ven 5 Juin - 23:44

    Je voyais Adam énervé. Forcément, il vient de revoir son frère et apparemment ils ne s’entendent pas, me dis-je. Je sentis quelque chose sur mon épaule. Je venais tout juste de réaliser que Darell me prenait par l’épaule. C’était comme si je ne comprenais pas ce qui se passait. J’étais comme déconnectée. Apprendre qu’ils sont frères m’avait mise sous le choc. Je voyais maintenant la ressemblance mais je devais avouer que je préférais vingt fois, mille fois Adam. Et puis je ne ressentais rien pour Darell, que cela soit dit.

    « Je peux te parler deux minutes, Eve ? »

    Je me laissai faire. Je ne faisais que me retourner. Adam s’éloignait donc Darell, apparemment satisfait de notre « intimité » entre guillemets, ne bougeait plus. Je lui enlevais délicatement la main de mon épaule. Il était bien gentil, mais un peu collant des fois. Je pris donc une distance de sécurité avec lui. Je savais qu’il voulait plus. Je n’étais pas dupe. Il faisait parfois des allusions ou s’approchait un peu trop. Il me sourit. Je ne savais décidemment pas quoi faire avec lui et plus quoi faire tout court.

    « Alors, tu es partante pour dîner ce soir ? »

    Je me mordis l’intérieur de la lèvre. J’espérais qu’Adam n’entendrait pas la conversation. Je me retournai, mais il était de dos, se dirigeant apparemment vers ma voiture. Elle n’était pas non plus très loin. Il pouvait tout entendre. Ou pas.

    « Ecoute, Darell, je suis encore occupée ce soir. »

    C’était l’excuse que je lui sortais la plupart du temps. Il était rare que j’aie envie qu’il m’invite à dîner, et j’étais souvent en mission. Après tout, c’était vrai, j’étais occupée. Il pinça les lèvres, avait l’air dégouté mais faisait en sorte de ne pas le montrer. Je fis une moue désolée. Il secoua la tête.

    « D’accord je comprends. Ce n’est pas grave au moins ? Tu as l’air… préoccupée. Tu peux me parler si tu en as besoin. Je peux peut-être t’aider. »

    J’eu un petit rire. Il s’approcha un peu plus de moi. Paniquée, je ne bougeais pas. J’étais vraiment stupide parfois. Je n’étais pas comme ça d’habitude…

    « Je te remercie mais ça ira. Darell, on ne pourrait pas se contenter d’être amis ? Je n’ai pas le temps pour avoir une relation maintenant. »

    Je n’avais pas pensé à Adam en disant cela. J’aurais peut-être dû ? Je me sentais encore perdue par rapport à tout cela. Cela ne datait que de ce matin, et je ne savais pas vraiment si je devais confier à Darell le fait que je sortais avec son frère alors que je lui avais dit une bonne dizaine de fois que je n’avais pas le temps d’avoir quelqu’un. Surtout que lui insistait lourdement malgré cela. Je soupirai à nouveau. Il jeta un œil en direction de son frère, hochait affirmativement la tête comme s’il comprenait quelque chose. Mais il ne fit aucun commentaire sur Adam. Il regarda sa montre.

    « Bon je dois y aller. On en reparlera Eve. »

    Il me fit à nouveau un baiser sur la joue et repartit vers Hunter Hall après m’avoir fait un petit signe de la main. C'était sa phrase magique lorsque je lui disait que je ne voulais pas d'une relation maintenant. Ainsi, il évitait la conversation tout en la remettant à plus tard, malin. Je roulai des yeux. Il fallait que je trouve un moyen de m’en débarrasser sans pour autant qu’il me déteste. Les mots qu’il avait prononcés lorsqu’il m’avait présenté son frère butèrent dans ma mémoire. Me méfier de lui ? Yeah right. J’eu un petit rire. Je me retournai à nouveau. Adam fixait un point quelque part, il n’avait pas l’air très content. Je mettais sa mauvaise humeur sur le dos de son frère. Après tout celui-ci l’avait insulté à peine s’étaient-ils retrouvés. Je ne savais pas comment gérer la situation. Je m’approchais de la voiture, ramassant au passage le gobelet vide du Starbucks qui était resté sur le coffre. J’allais m’avancer vers Adam, je voulais l’embrasser, mais lorsque je croisai son regard, celui-ci était plutôt courroucé. Bien, je laissais tomber. J’allais du côté conducteur, mais avant de déverrouiller les portes, j’osais un autre regard dans sa direction. Il avait l’air énervé après moi. Mon sourire retomba. Etonnée, je lui demandais simplement :

    « Qu’est-ce qui se passe ? »

    Nous nous faisions maintenant face, chacun d'un côté de la voiture. Je ne comprenais vraiment pas pourquoi il en avait après moi. J’essayais de trouver mais non, je ne comprenais pas. Il me faisait déjà la tête au bout d’à peine deux jours ? Génial.


_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Adam Bluth
BLUTH BOY • LONDON STYLE
avatar

Masculin
Age : 29
Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 01/02/2006
I-Pod Top Song : NERD - Stay Together
Mood : Bloody Good !
Copyright : Silk <3
Where can I find You? : Dans ma nouvelle maison...

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Sam 6 Juin - 4:23

En m’éloignant d’eux je pus entendre un peu leur conversation. Apparemment mon enfoiré de grand frère lui proposait de sortir ce soir. Pas de scandale, pas de jalousie. Ce n’est pas mes oignons après tout. J’avais maintenant pris assez de distance pour ne plus les entendre. Et ce n’est pas plus mal. Inutile de remuer le couteau dans la plaie plus longtemps. Je m’assois alors sur le devant de la voiture d’Eve, et les scrute, de loin, en train de piapiater. Je l’ai bien profonde. Ma nouvelle copine sortait avec mon frère que je haïssais au plus haut point. Là, comme ça, je me sens trahis, des deux côtés. Mais encore, Darrell, lui, je n’attendais rien de sa part. J’ai d’ailleurs jamais rien attendu de ce mec là qui se prétend être mon grand frère alors que toute mon enfance tout ce qu’il a pu m’apprendre c’est la couleur du plafond de l’infirmerie du lycée. Des bagarres on en a eu, et on en aura d’autres. Mais de la part d’Eve. Un grand coup de poignard, allez, osons les grands mots. Encore qu’elle me mente sur son absence de conquête durant nos cinq ans de séparation pour ne pas passer pour une nase, d’accord. Mais de là à me faire prétendre qu’elle était rouillée niveau sexe alors qu’en fait elle se tape mon frère depuis je ne sais combien de temps. Avouez qu’il y a de quoi être déçu !

Je la regarde se marrer à ses côtés et je me dis que toute cette matinée n’était qu’une blague. Pire, un souvenir. Elle venait de baisser dans mon estime, de très haut. Il s’éloigne enfin, lui dépose une bise sur la joue, encore une, puis lui fait un débile signe de la main. Il ne reste pas loin, je le vois, il papotait avec une élève près de la porte principale. Quel nase. Mon esprit se cale sur ces baisers. Eve est française, et en France, la coutume dit qu’on se fait la bise pour se saluer. Un peu comme les mafieux italiens. Mais là…un petit baiser sur la joue, non réciproque. C’était autre chose. Quelque chose de plus intime. Cet aspect là me ramène à ce matin, au moment où je l’avais prise sur le plan de travail. Je me souviens de ce moment et ça me donne envie de vomir. Jaloux, déçu, trahi, appelez ça comme vous voulez, le fait est que quand elle revient de son entretien secret –pour changer- je ne lui adresse pas un regard. Elle vient pour m’embrasser. Haha la blague. Mes yeux devenus noirs l’avaient repoussé pour moi. J’allais enclencher la poignée pour entrer dans le bolide mais elle stoppa net, osant la phrase qui tue. Qu’est ce qui se passe ? C’est qu’elle a du oublier un train. Ou alors elle le fait exprès, et là c’est grave, et méchant. Je croise ses yeux bleutés, les miens sont toujours aussi froids, et distants.


« Qu’est ce qui se passe ?... » J’ose un petit rire. Rire jaune. « A toi de me le dire…Je … »

Encoooore une fois coupé par cet imbécile. Darrell fonce vers moi et je le sens, d’où mon interruption. Je n’allais pas le laisser écouter notre conversation nan mais oh. Il ne s’arrête pas dans sa course et avant de me tendre le poing, il me lance.

« Tiens, Adam, en fait… »

Son poing arrive en direction de mon visage mais je parviens à l’esquiver. Surpris moi-même par mon réflexe, j’en profite pour lui enfoncer mon poing dans le ventre. Je ne voulais pas me battre devant Eve mais pas le choix. Et puis j’étais loin de m’être calmé. C’est Darrell qui allait prendre physiquement ce qu’elle m’avait fait mentalement. Il est plié en deux par mon attaque surprise et j’en profite pour l’achever d’un coup de coude dans le dos, afin de bien le mettre à terre. Il se retourne, KO. Je le regarde de haut.

« Et bien…tu ramollis, grand frère. »

Je jette un regard froid envers Eve. Je n’allais pas me battre plus longtemps avec lui, ni avec elle d’ailleurs. Je laisse mon frère reprendre ses esprits, au sol, puis me redirige devant la porte de sa voiture, côté passager.

« Rouillée, hein ? »

Les portes étaient désormais ouvertes, j’ouvris la mienne et m’assois à l’intérieur de la voiture. Je croise les bras en attendant qu’elle me rejoigne. Ou pas, d’ailleurs. Elle avait voulu une vraie relation. De vrais sentiments s'étaient crées en moi. Le sentiment qui bouillit en moi n'était pas le meilleur de tous. Mais ça prouvait mon amour pour elle. Évidemment elle n'en savait rien, ou presque. Que je l'aimais je veux dire. Même si cette démonstration de force en était une preuve concrète. Elle par contre, ça restait un mystère. Retour à la case départ j'ai envie de dire...

_________________

    That may be all I need
    In darkness she is all I see
    Come and rest your bones with me
    Driving slow on sunday morning
    And I never want to leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athens.forumactif.com
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Sam 6 Juin - 9:31

    Ca s’était passé tellement vite, je n’avais absolument rien vu venir. A croire que j’étais à la masse cette après-midi. Entre Adam qui me faisait la gueule pour une raison apparemment évidente, Darell, qui, je ne l’avais pas compris tout de suite, m’avait embrassé devant Adam, et maintenant ça. D’accord, c’était Darell qui avait déclenché les hostilités. Il était arrivé en trombe sur Adam pour lui mettre son poing dessus. Certes. Et Adam avait répliqué, et l’avait laissé à terre. Je me mordais la lèvre. Je n’allais quand même pas laisser Darell en plein milieu de la route, par terre, plié en deux. Je jetais un coup d’œil à Adam, il était encore plus énervé qu’avant, quoi que peut-être soulagé d’avoir battu son frère. Mon regard faisait des allers et retours de Darell à Adam. Je soupirai. Adam montait dans la voiture. Je savais que je risquais gros. Adam n’aimait pas son frère et je me précipitai vers lui pour l’aider à se relever. Mais Darell était mon ami et je ne savais rien de l’animosité qui les séparait. Et avoir un ami ici n’était pas négligeable, right ? J’arrivais à la hauteur de Darell et l’aidait à se relever. Qu’est-ce qu’il faisait par terre bordel ? Il était plus résistant que ça, non ? J’enlève la poussière de son costume, d’une façon plutôt sommaire.

    « Je dois y aller, Darell. Tu devrais aller à l’infirmerie. »

    Il me regarda d’une façon plutôt étrange, je n’arrivais pas à comprendre son regard. Peu importe. Il mit un bras devant moi comme pour me stopper. Ca va il arrivait encore à marcher correctement. Je roulai des yeux en détournant le regard. Et je n’avais pas vu que Darell marchait en direction d’Adam dont la portière était toujours ouverte. Lorsque je reposai les yeux sur la voiture, je le vis se pencher vers Adam. Je ne compris pas tout, mais je discernais mon prénom. Je soupirai. Encore. Me passant une main sur le front et les yeux, dépitée, je m’approchai d’eux. J’arrivais à la hauteur de Darell lorsque celui-ci recula. Je voyais Adam sortir mais, je n’en vis pas plus. Darell avait reculé, et perchée sur mes talons de dix centimètres, je perdis l’équilibre. Je tombai sur le côté, heurtant mon genou et mon avant-bras en premier. Je serrai les dents. C’est bon j’avais connu pire, mais ça surprend. J’avais tellement serré les clés dans ma main, que lorsque j’ouvris la paume de ma main, je voyais les marques que formaient les crans de la ferraille. J’allais me relever quand je fus soulevé mais je n’avais pas vu par qui d’abord. Je croisai le regard d’Adam et souris. Le sien n’était pas vraiment heureux, plutôt froid et énervé, et mon sourire disparut. Darell se relevait, il avait du trébucher dans mes jambes et avait été projeté doucement vers la voiture d’à côté. Hésitante, je me libérais doucement de l’emprise d’Adam et essuya mes plaies. Ca saignait à peine mais ma peau était couverte de petits cailloux. J’ouvris mon coffre et sortit une trousse de premier secours. Je devais au moins nettoyer ça. Je sortis du désinfectant et du coton. Je commençais à nettoyer mon avant-bras, puis m’avançais pour surveiller les deux frères. Tout sourire avait disparu de mon visage.

    « Ca suffit maintenant, je ne veux pas finir à l’hôpital, que ce soit pour moi ou un de vous deux. Est-ce que l’un de vous deux aurait l’obligeance de m’expliquer ce qui se passe ?? »

    Mon ton était plutôt dur, mais je me doutais que c’était le seul moyen pour les faire stopper. Je savais faire preuve d’autorité, j’étais une bonne mère, du moins je croyais. Une fois mon avant-bras terminé, je posai mon pied sur le rebord du coffre et nettoyai mon genou. Ca allait, c’était juste un peu rouge et j’allais certainement être violette pour une semaine ou deux. Je cherchai le regard d’Adam. Ce n’était définitivement plus le même que ce matin. Parfait, pensais-je ironiquement. Je repensais à ce qu’il m’avait dit quelques secondes avant que j’aille relever Darell. « Rouillée, hein ? » De quoi voulait-il parler ? Aurait-il compris quelque chose de travers ?


_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Adam Bluth
BLUTH BOY • LONDON STYLE
avatar

Masculin
Age : 29
Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 01/02/2006
I-Pod Top Song : NERD - Stay Together
Mood : Bloody Good !
Copyright : Silk <3
Where can I find You? : Dans ma nouvelle maison...

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Sam 6 Juin - 13:46

Je ne comprends vraiment pas son problème. Pourquoi agit-elle de cette façon ? Comme si elle ne savait pas du tout ce qu’elle avait fait. Etait-elle stupide, inconsciente ou tout simplement désorientée ? Il reste à terre à faire la victime. C’est bon, il en a connu des pires. Il n’était pas en mousse et vu le gabarit qu’il a, qu’il reste par terre n’était juste qu’une ruse pour attirer Eve. Et ça avait marché, elle alla l’aider. Mais évidemment il se relève sans son aide. Typique. Juste pour faire voir à la dame qu’il n’était pas une mauviette. Eve avait plongé dans son jeu, mais qu’était-il vraiment pour elle ? Plus que je ne le pensais ? Il arrive vers moi, l’air énervé, forcement. Super, il en reveut. Il se penche alors en s’accoudant à la portière.

« Qu’est ce que tu fous là ? » me dit-il à voix basse.
« Qu’est ce que tu fous avec Eve ? » lui répondis-je en chuchotant.
Il la regarde au loin et sourit bêtement.
« Aaahh… »
« J’ai rien fait avec elle, abruti ! »

Je marque un temps.
« Je suis revenu pour maman… »
« Allez barres toi maintenant tu veux ? »


Il se recule au moment où Eve revenait vers nous. Quel imbécile. Il la fit chavirer ce qui la fit tomber. Elle avait l’air de s’être fait mal, je vais alors la soulever. Darrell n’avait même pas essayé de me devancer pour une fois. Il avait compris que j’étais avec elle, ou du moins il avait lu dans mon regard tellement de jalousie et de colère qu’il ne pouvait en déduire que j’avais des sentiments pour elle. Pour une fois qu’il comprend quelque chose, cet homme des cavernes. Elle me sourit quand je la relève mais mon visage n’avait pas changé. Je lui en veux toujours. Je m’éloigne un peu d’elle et la laisse se soigner comme une grande. C’est une espionne, elle en a vu d’autres. Je suis le dos contre sa voiture. Elle est près du coffre. Darell est mis contre la voiture d’à côté, les bras croisés. Il me faisait face et nos regards se fusillèrent. Eve prit un ton autoritaire. On aurait dit Madeline. A l’époque où l’on se battait pour une balle de foot, et qu’elle voulait savoir où était passée cette maudite balle. On ne fléchissait jamais, mais on savait tous les deux que la balle était chez le voisin. Un rictus se fit sur le visage de mon frère. Lui aussi avait pensé à la même chose que moi. Je le regarde et il comprend vite qu’il doit s’en aller maintenant. Nous laisser régler cette histoire. Au bout de quelques secondes il soupire puis passe entre les deux voitures, puis devant Eve.

« Désolé pour ça….je dois y aller, à plus tard. »

Il s’éloigne en me regardant une dernière fois. Quel trou-d’uc. Je la laisse se nettoyer le genou. Je me demande toujours pourquoi elle me l’avait caché, surtout si comme il me l’avait dit, il n’y avait rien entre eux ? C’est stupide. Pourquoi tant de mystères pour rien du tout ? Pourquoi me mentir en me disant qu’elle n’avait personne ? Son comportement m’intriguait, m’énervait. Elle ne peut plus faire comme si elle n’y était pour rien dans cette histoire, maintenant c’était l’heure des mises au point. Elle finit de se soigner et range la toilette de secours. J’attends qu’elle revienne vers moi pour recommencer à lui adresser la parole. Elle s’accoude à l’autre voiture, nous nous faisons face.

« Pourquoi ne m’en as-tu pas parlé plus tôt ?...»

Sans même attendre une réponse quelconque, j’enchaine.

« C’était lui chez toi, l’autre soir, pas vrai ? »

C’était évident. Pourquoi me l’aurait-elle caché sinon ? Et puis il avait l’air important pour elle, étant donné l’intimité apparente entre eux tout à l’heure. Je baisse les yeux, j’avais l’air d’être la cinquième roue du carrosse, d’un coup. Je me sentais con, pour changer. J’étais obligé de lui poser la question. Nous étions un couple. Ou du moins, nous l'avions été.

_________________

    That may be all I need
    In darkness she is all I see
    Come and rest your bones with me
    Driving slow on sunday morning
    And I never want to leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athens.forumactif.com
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Sam 6 Juin - 17:09


    Je rangeais la trousse dans le coffre alors que Darell s’excusait et partait. Je ne répondis rien et le suivait un instant des yeux. Puis reportais mon attention sur Adam. Il ne bronchait pas. Je fermai le coffre violemment, et m’avançai vers lui. Je me mis pile en face de lui, m’appuyant sur l’autre voiture, qui si je ne me trompais pas, appartenais à Lindsay, la professeur de philosophie. Personne n’avait donné de réponse à ma question. J’allais reposer la question, puis me dit que je ferais ça plus tard. Qui sait, peut-être que mes méthodes de persuasion marcheraient sur lui ? (a). Je compris à peu près ce qui se passait. Croyait-il que Darell et moi… ? Oh bon sang c’était stupide. Je pinçai les lèvres alors qu’il me demandait pourquoi je ne lui en avais pas parlé plus tôt. Je fronçais les sourcils. Parler de quoi ? Il n’y avait rien à dire, enfin je crois. J’allais ouvrir la bouche pour lui répondre, mais il enchaîna. Je ris intérieurement. Darell ? A la maison ? Il ne savait même pas où j’habitais, ou s’il le savait il n’y avait jamais mis les pieds.

    « Quoi ? » Je fus quand même étonnée qu’il pense ça de moi. J’avais pourtant été claire. Je ne pensais qu’à lui depuis cinq ans, ce n’était pour flirter avec qui que ce soit d’autres. Je soupirai, je n’arrivais pas à le regarder en face. Comment pouvait-il douter de moi ? « Non. » ajoutais-je simplement.

    C’était bien simple, je ne savais pas quoi lui dire. Je n’avais aucune excuse, aucune explication valable. Ce n'était pas encore le bon moment de lui dire, alors à quoi bon? Et je préférais ne pas mentir, même si ça devait signifier une cachoterie de plus et par conséquent, une méfiance de sa part. Si j’avais été en mission, j’aurais été une piètre espionne. Je soupirai à nouveau. Je me décollai de la voiture, et tentai de m’approcher.

    « Je ne comprends pas ta réaction. Darell est un ami, nous avons dîné deux ou trois fois ensemble. »

    J’espérais que ça le contenterai pour le moment et qu’il oublierait sa curiosité sur « l’invité mystère » comme il l’appelait. Je m’approchai de lui. J’étais légèrement énervée après lui. Il ne m’avait pas fait confiance, il croyait que je lui avais menti. D’accord, Darell avait tendance à s’y croire un peu trop avec moi, mais merde quoi. Je ne voyais pas l’intérêt d’avoir fait et dit tout cela ce matin et la veille au soir si j’étais avec Darell. Je m’approchai encore. Je me contentai pour le moment de poser mes mains sur ses hanches. C’était peut-être un bon moment de lui dire ce que je ressentais. Mais je préférais attendre. Pas maintenant. J’avais d’autres choses à lui avouer avant de lui dire mes sentiments.

    « J’étais sincère hier et ce matin. »

    Je me collai maintenant à lui. Je voulais l’embrasser, mais c’est comme si j’attendais son autorisation. S’il était encore d’humeur massacrante, ce n’était pas la peine. Finalement je posai ma tête sur le devant de son épaule. J’étais à deux doigts d’exploser en sanglots, sans raison apparente. Enfin si, un peu. Je m’en voulais, c’était certain. Je m’en voulais parce qu’il avait vu l’attitude ambiguë que Darell avait avec moi. Je voulais tellement qu’il me fasse confiance et qu’il me cru. Je ravalais difficilement mes larmes. Assez de pleurnicheries pour aujourd’hui.


_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Adam Bluth
BLUTH BOY • LONDON STYLE
avatar

Masculin
Age : 29
Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 01/02/2006
I-Pod Top Song : NERD - Stay Together
Mood : Bloody Good !
Copyright : Silk <3
Where can I find You? : Dans ma nouvelle maison...

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Sam 6 Juin - 21:31

Quoi ? A ton avis…Non ? Vraiment ?...elle n’allait donc pas répondre à mes questions. Génial. Même pas la peine de répondre, ce serait se faire trop de mal. Elle ne comprend pas ma réaction. Je ne comprends pas son comportement stupide. Mon frère arrive comme une fleur alors qu’on venait de faire l’amour, il l’embrasse sur la joue, deux fois, et je dois rester là à les applaudir en souriant ? Je commence vraiment à me demander si elle ne me prend pas pour un con, sur le coup. Si elle ne peut pas comprendre ma jalousie, je n’allais pas déblatérer trois ans. Ah, Darell est un ami…Je n’allais pas parler trois ans mais impossible de me taire là-dessus.

« Darell est un sale con… »

Elle avait réussi à m’irriter encore un peu plus. De plus qu’avec sa remarque, elle avait réussi à esquiver ma question sur l’invité mystère. Maligne. Ça me gonfle. Tous ces mystères, toutes ces cachoteries. Elle ne pouvait pas agir normalement, pour une fois ? Je sais, je m’enflamme. Je reste les mains dans les poches, contre la voiture. Elle s’approche, effleure mes hanches avec ses mains. Je ferme les yeux. Il fallait que je me calme. Elle me dit qu’elle a été sincère, ce matin et hier soir. Sincère dans ses paroles ou dans son désir sexuel ? Je me pose les mauvaises questions, je le sais. Je soupire, ses mots raisonnent dans ma tête et finissent par me calmer. J’eus un sourire en coin. On n’allait pas se faire la gueule toute la journée non plus. Elle se colle à moi et veut m’embrasser. Je la laisse poser sa tête sur mon torse. Pas encore, faut que je digère. Je prends sa main. Alors que j’allais enfin dire quelque chose, la sonnerie de mon téléphone me coupa net. Ce n’est pas vrai, on peut pas en placer une aujourd’hui. Je sors le LJ Viewty White du fond de ma poche. La grosse tête de ma mère apparait à l'écran. Couper la parole, c’est de famille apparemment. Je la repousse doucement.

« Ma mère… » Je lui souris, m’écarte un peu puis décroche.

« Oui.. »
« Adam, c’est ta mère. »
« … »
« J’ai besoin de toi, tu ne devineras jamais ce que le médecin m’a dit… » Dit-elle, affolée.
« J’ai ma petite idée… » Répondais-je ironiquement.
« … »
« Donnes moi 15-20 minutes… »
« Merciii mon chéri, à tout de suite… » Ajouta-t-elle avec hystérie.
« Ouais, c’est ça, à tout de suite » Marmonnais-je après avoir raccroché.


Je me retourne vers Eve.

« Ca ne te dérange pas ? »

Elle avait tout entendu donc pas besoin de lui faire un spitch. Elle acquiesce et nous partîmes en direction de Lemon Heights. Ma mère n’avait pas les mêmes moyens financiers que moi. Elle habitait un petit pavillon, seule. Veuve depuis sept ans, elle m’accueillait moi ou mon frère de temps en temps –pas en même temps évidemment- bien que Darell ne passait chez elle que pour Noël, et encore. Je n’allais pas le critiquer là-dessus, je suis bien pire. Je ne l’avais pas vu depuis des années. Je lui parlais au téléphone, parfois. Lors de mon arrivée la semaine dernière, elle avait trempé mon t-shirt, trop émue par nos retrouvailles. Comment refuser de rester quand votre mère pleure sur votre épaule ? Impossible. Elle allait encore pleurer en me voyant, je parie. Dix minutes à peine, nous sommes déjà au bout de la rue. Je fais signe à Eve de se garer sur le trottoir qui faisait face à la maison. Je lui lance un regard complice. Je ne lui en voulais plus, ca y est. Je prends son visage avec la paume de ma main puis l’embrasse fougueusement. Sa tête reste quelques secondes contre la mienne puis je décide de m’enlever, et d’ouvrir ma porte. Elle fait de même, nous traversons et arrivons rapidement devant la porte d’entrée. Je lève la main pour toquer mais ma mère surgit pour ouvrir la porte, et m’accueille chaleureusement en me prenant dans ses bras. Vite, je m’enlève. Comment présenter Eve à ma mère ? Maman, je te présente une collègue à moi ? Une amie à moi ? Une très bonne amie ? Une fille avec qui j’ai couché ce matin ? Mon amante ? Mon âme-sœur ? Je prends un temps un peu fou avant de le faire mais finit par prendre la parole.

« Maman, voici Eve… Eve, ma mère Madeline. »

Ma mère, comme je m’y attendais, sourit bêtement. Je regarde Eve, je me retiens de rire. Les deux se saluent. Puis elle nous invite à entrer. A peine deux pas dans son petit pavillon familial qu’elle me prend par le cou, et avance d’un pas ou deux.

« Ça fait combien de temps que vous sortez ensemble ? » Me dit-elle en voulant chuchoter mais Eve n’avait pas pu le louper. Je regarde mon âme sœur et rigole discrètement. Toujours aussi directe, et forte en déduction, il fallait dire.
« C’est compliqué » Lui répondais-je avec le sourire, légèrement gêné.


Elle hoche la tête et m’empoigne la joue avant de se diriger vers la cuisine.

« Allez entrez, asseyez vous, vous voulez quelque chose à boire ? » Dit-elle au loin.

Avant de la rejoindre je regarde une nouvelle fois Eve, visiblement gênée. J’embrasse sa joue.

« Désolé pour ça... » Je ne sais pas vraiment de quoi ni pourquoi je m’excuse mais tant pis.

« C’est un personnage hein… je ne t’ai pas menti…» Ajoutais-je en rigolant.

Je lui prends la main et l’invite à rejoindre Madeline, qui était, elle, déjà en train de préparer les tasses.

_________________

    That may be all I need
    In darkness she is all I see
    Come and rest your bones with me
    Driving slow on sunday morning
    And I never want to leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athens.forumactif.com
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Dim 7 Juin - 1:51


    Adam me donna sa vision sur son frère et j’eu un petit rire, là, la tête logée dans son épaule. Je n’avais toujours pas la raison du pourquoi du comment, mais apparemment, Adam et Darell avait l’air de se détester. Etonnant pour des frères. Mes sœurs et moi nous entendions tellement bien que je fus étonnée qu’il puisse y avoir des conflits dans une fratrie. En tous cas je n’avais jamais vu deux frères qui s’accueillaient en se tapant dessus. Je n’ai pas été choquée par les coups, franchement j’avais vu pire, je pratiquais souvent les arts martiaux d’ailleurs. C’est plus l’attitude qui m’avait frappé. Ils venaient tout juste de se revoir. Je soupirai. Je n’étais pas la seule à avoir encore beaucoup de choses à dire.

    « Je le trouve plutôt… gentil. Mais nous n’avons pas la même perspective des choses, c’est pour ça. »

    Je relevai la tête et tentai un petit sourire. Je voyais qu’il était encore énervé, je ne tentai pas de baiser. Je le sentais prendre une inspiration comme s’il allait parler mais une sonnerie de téléphone le coupa. A mon tour de soupirer. Il sortit son téléphone de sa poche et j’eu le temps d’apercevoir une grosse tête blonde sur l’écran du téléphone. Je réprimai un sourire moqueur. C’était certainement sa mère. Adam me le confirma d’ailleurs avant de décrocher. Je le laissai faire et je repartis de mon côté de la voiture, pour m’installer dedans. Je compris donc que nous allions rencontrer sa chère maman, que j’avais hâte de rencontrer. Il remonta ensuite dans la voiture, s’assurant que ça ne me dérangeait pas. Je fis non de la tête, accompagné d’un sourire, et je mis le moteur en route. Il m’indiqua alors l’itinéraire à prendre. Nous arrivions très vite, à Lemon Heights, dans un petit pavillon beige foncé, dans un quartier de mamies. Je me garai juste en face de la maison. Comme à mon habitude, je jetai un coup d’œil à la rue et à la maison. Je vis un rideau qui se referme et je souris. J’avais réellement hâte de la rencontrer. Adam prit ma main, je fus un peu surprise. Il me faisait un sourire, j’avais comme l’impression qu’il n’était plus énervé. Bien. Je souris à mon tour. Il remonta sa main jusqu’à mon visage, m’attira contre lui et m’embrassa fougueusement. Je lui rendis son baiser, heureuse de retrouver l’Adam que je connaissais. Nous sortions ensuite de la voiture, et nous retrouvions devant la porte. Bien tout était réglé, tout allait mieux, nous allions pouvoir avancer. Avant même qu’Adam toquât à la porte, la grosse tête blonde de tout à l’heure ouvrit la porte.

    « Adaaaam ! » s’enthousiasma-t-elle.

    Je les regardai avec un sourire alors qu’elle le prenait dans ses bras. On aurait dit qu’Adam était gêné, d’ailleurs il se retira très vite de ses bras. Il fit les présentations et je m’avançai vers elle pour l’embrasser sur la joue tout en la prenant dans mes bras de façon plutôt retenue.

    « J’ai beaucoup entendu parler de vous Madeline, j’avais hâte de vous rencontrer ! »
    « Je ne peux pas en dire autant, Adam me fait toujours des cachotteries ! »

    J’eu un petit rire à sa remarque et je les regardai s’éloigner tous les deux. J’entendis Madeline demander à son fils depuis combien de temps nous sortions ensemble. « C’est compliqué. » Répondit-il. Je souris. En effet. Même si j’espérais que la situation allait s’éclaircir d’ici peu. Madeline nous invita à entrer et à s’assoir. Elle nous proposait à boire. Je m’avançai donc vers la table.

    « Je prendrais ce que vous avez, la même chose que vous. »

    Adam s’approcha de moi, et s’excusait pour je ne savais quoi. Je secouai la tête avec un sourire. Il m’embrassait la joue et je me rapprochai de lui, comme si j’allais l’enlacer mais je ne le faisais pas.

    « T’excuser de quoi ? J’avais vraiment hâte de la voir. Elle me fait penser à ma mère, je pense qu’elles s’entendraient plutôt bien toutes les deux ! »
    « C’est un personnage hein… je ne t’ai pas menti…»
    « En effet ! Et j’ai hâte de la connaître mieux ! »

    Madeline posait les tasses sur la table, alors que nous nous asseyions. Je prenais la main d’Adam que je serrai dans la mienne. Elle revint très vite avec le café. Elle me servit et je l’arrêtais à la moitié. Elle me demandait si je voulais du lait ou du sucre. « Les deux », répondais-je, légèrement gênée d’être chiante sur ce coup là. Elle me ramenait tout cela avec un sourire, que je lui rendais. Je jetais un coup d’œil à Adam. Le sourire était de famille apparemment. Elle s’assit en face de nous. Elle posa un verre d’ice-tea devant Adam. Elle me lançai un regard complice.

    « Adam a toujours raffolé de l’Ice-Tea quand il était petit. J’en ai racheté une douzaine de bouteilles depuis qu’il est revenu. » Elle marqua une pause, riant légèrement et observant son fils. « Alors, Adam & Eve, hein. Il faut croire que vous étiez fait pour vous rencontrer ! »

    Je ne répondis rien, j’eu juste un petit rire alors que je mettais du lait et un sucre dans mon café. J’observais les tasses en porcelaine blanches, lorsqu’elle prit à nouveau la parole.

    « Alors, puisqu’Adam n’a rien voulu me dire, comment vous êtes vous rencontré tous les deux ? »

    Je pris une grande inspiration. Je devais peser chacun de mes mots, je ne devais rien dévoiler.

    « Et bien nous nous sommes rencontrés à Londres, il y a cinq ans. »

    Madeline ouvrit de grands yeux en direction de son fils.

    « Adam ! Tu ne m’avais rien dit ! »

    Je volais à son secours.

    « C'est-à-dire que… Je ne suis pas restée longtemps. Je travaille également au lycée d’Athens, je suis professeur de français. A vrai dire je suis française. »

    Elle sourit.

    « Oh vous devez connaître mon autre fils, Darell. »

    Je voulais éviter un autre malaise, alors j’enchaînais très vite.

    « Oui nous sommes amis. Dites-moi d’ailleurs, puisqu’aucun des deux n’a voulu me donner de réponse, sauriez-vous me dire pourquoi ils ont l’air de se détester autant ? »

    Ne voulant pas plomber l’ambiance, je lui fis un grand sourire, accompagné d’un clin d’œil envers Adam. Ce qui voulait dire que j’étais légèrement désolée de poser ça comme ça mais il n’avait pas voulu me répondre. Mon regard malicieux allait certainement l’aider à comprendre que je ne voulais pas le piéger.


_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Adam Bluth
BLUTH BOY • LONDON STYLE
avatar

Masculin
Age : 29
Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 01/02/2006
I-Pod Top Song : NERD - Stay Together
Mood : Bloody Good !
Copyright : Silk <3
Where can I find You? : Dans ma nouvelle maison...

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Dim 7 Juin - 6:23

On s’assoit. Eve avait plutôt bien réagi face à ma mère hystérique. Avant de venir, j’aurais plutôt misé sur une Eve plutôt timide. Mais elle me surprit en paraissant si naturelle. Et c’est moi qui parais gêné, maintenant. Je laisse la scène de dérouler devant mes yeux. Madeline commence à raconter ses histoires qui datent du siècle dernier. Oui j’aimais l’Ice Tea et alors ? xD Je faillit m’étouffer quand ma mère aborda le sujet de notre rencontre. Ca y est, c’est parti. Si seulement elle ne me connaissait pas aussi bien. D’un regard, elle avait capté qu’on sortait ensemble. Nos regards amoureux avaient du lui faciliter la tache. Une nouvelle fois, je laisse ma bien-aimée faire la parlotte. Elle était beaucoup plus douée que moi dans ce domaine là. La blondinette me fait des gros yeux quand elle apprend que j’ai vécu un temps à Londres. J’avais omis de lui préciser ? Oups. Et puis la conversation se refocalisa sur Darell. Super, encore lui. Il ne fallait pas compter sur moi pour dire quoi que ce soit là-dessus. D’ailleurs Eve l’a bien compris puisqu’elle s’aventure dans une question pleine de malice, pour changer. Elle me fait un clin d’œil, je lui rends la pareille. Ma mère allait une nouvelle fois partir dans une explication larmoyante. Je prévoyais un sanglot dans à peu près cinq minutes. Je me cache, le nez dans mon verre, sirotant à coup de minuscules gorgées mon thé à la pèche.

« Oui nous sommes amis. Dites-moi d’ailleurs, puisqu’aucun des deux n’a voulu me donner de réponse, sauriez-vous me dire pourquoi ils ont l’air de se détester autant ? »

« Ça a commencé dès tout petit, toujours en concurrence...à se battre sans arrêt. Mais ça a empiré à la mort de leur père, il y a sept ans… » Elle stoppe net et commence à tourner de l’œil.

« Maman… » Lui dis-je, comme pour éviter une débandade d’émotions inutile.

« …Après ça ils ne se parlaient plus du tout, et quand ils en eurent la possibilité, ils partirent de la maison, chacun de leur côté, et les seules fois où on est arrivés à se réunir tous les trois, ça a fini en engueulade générale… »

Elle finit avec un air nostalgique puis se retourne vers moi.

« D’ailleurs, tu as revu ton frère, depuis ton arrivée ? »

Je regarde Eve, lui souris un peu jaune. Je l’avais encore en travers de la gorge, même si le plus gros de la pilule était passé.

« Oui, maman...je l’ai revu pas plus tard que tout à l’heure »


J’évitais de lui dire que pour se saluer, on s’était frités. Pas besoin de l’alerter pour si peu. Je cherche la main d’Eve sous la table. J’avais besoin de soutien moral. J’avais légèrement envie de me barrer. Quitter cette table, la prendre par la main, retrouver ma Gran Torino, et retourner sous la couette en sa compagnie. Mais j’étais là pour une raison, pas vrai ? Oui d‘ailleurs, pour quelle raison j’étais là, moi ? Ah oui, le médecin. C’était si important qu’elle ne m’en avait même pas parlé. Typique. Je tache de lui faire rappeler. Oui, sa mémoire aussi commençait à partir en vrille. Du moins toute sa mémoire sauf ses histoires abracadabrantesques qui dataient de 14-18 et qu’elle devait surement raconter aux parties de poker avec ses potes les mamies du quartier.

« Alors, qu’est ce que le médecin t’a dit, finalement ? »
« Ah oui…tu ne vas pas le croire, il me dit….d’arrêter la cigarette…n’importe quoi hein ? »
Je rigole, lance un nouveau regard complice à ma camarade de table qui se trouvait à ma droite.
« Oui, vraiment n’importe quoi…un incompétent… »

Elle mit quelques secondes pour se rendre compte de mon ton ironique. Elle fait mine de pas réagir à ma remarque. Elle se vexait à chaque fois que j’incriminais sa clope comme cause de sa pseudo-maladie. Elle ne voulait pas se remettre en question. Ni elle, ni son addiction à la nicotine. Elle changea alors de conversation, comme prévu. Son regard se tourna vers Eve. Ouf, c’est plus à mon tour de subir l’interrogation.

« Et ça fait combien de temps que vous êtes à Athens ? »

Ca y est, c’est reparti. Je replonge dans mon verre, elle était toute seule là-dessus. Moi je n’existais plus, je fis mine d’avoir trouvé une espèce étrange dans mon verre, en attendant que le questionnaire ne finisse. Mais la connaissant, elle n’était pas prête d’en avoir finit avec ses questions. Bientôt elle allait lui demander si elle n’avait pas un mari ou un enfant caché. Je le sentais mal, et dans ce cas là, le meilleur moyen c’est la fuite psychologique, et/ou l’ignorance. Je fis les deux.

_________________

    That may be all I need
    In darkness she is all I see
    Come and rest your bones with me
    Driving slow on sunday morning
    And I never want to leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athens.forumactif.com
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Dim 7 Juin - 19:27

    « Ça a commencé dès tout petit, toujours en concurrence...à se battre sans arrêt. Mais ça a empiré à la mort de leur père, il y a sept ans… »

    J’acquiesçai, ne fit aucun commentaire. Je n’en savais pas plus, sinon qu’ils avaient l’air de se battre depuis tout petit. Madeline demanda à Adam s’il avait revu son frère. Je pinçai les lèvres. Il lui répondit, mais j’étais ailleurs. Je venais de percuter. Son père était mort. J’allongeai mon bras sous la table, cherchant la main d’Adam. Nos mains se heurtèrent, comme si lui aussi cherchait la mienne, j’eu un sourire, alors que je le regardais. Je ne dis rien, je ne voulais pas qu’il cru que je le prenais en pitié pour la mort de son père, qui plus est, qui remontait à sept ans plus tôt. Je me contentai de serrer sa main très fort. Je sentis mon téléphone vibrer dans mon sac et je m’excusai alors qu’Adam et Madeline parlait de son rendez-vous chez le médecin. Ce n’était pas vraiment mes affaires après tout. J’avais reçu un message de Maddie qui me demandait si j’en avais encore pour longtemps, car elle avait quelque chose de prévu ce soir. Bien, je voyais que je pouvais dire adieu à ma petite soirée avec Adam. Je ne pouvais pas confier Sammy à mon voisin David, j’avais toujours peur qu’il tombe dans la piscine ou quelque chose comme ça. Je lui répondis que ça en devrait plus être long, espérant que Madeline n’allait pas me faire un interrogatoire en règle. Elle était gentille mais je n’avais pas non plus la soirée devant moi apparemment. Je rangeais mon portable dans mon sac alors que Madeline reposait son attention sur moi. Adam avait les yeux plongés dans son verre. J’eu un petit sourire.

    « Et ça fait combien de temps que vous êtes à Athens ? »

    « Quatre ans. J’habitais à San Diego auparavant, et à Los Angeles lorsque j’étais plus jeune. On ne s’est jamais croisé mais je ne suis pas du genre à sortir vraiment. » Petit rire de ma part. J’espérai qu’elle non plus ne m’avait jamais vu, surtout pas en compagnie de Sammy. Mais elle ne m’avait lancé aucun regard suspect. A moins qu’elle cachât bien son jeu, je n’avais rien à craindre. « Ce n’est pas mon truc. »

    Elle ne répondit rien d’abord. Comme si elle analysait ma réponse. Puis elle sourit.

    « Moi non plus. Les seules sorties que je fais c’est pour aller chez mes voisines pour les soirées poker. »

    J’eu un petit rire. Encore un. L’ambiance était plutôt détendue. Madeline était une femme agréable, qui avait certainement quelques passages hystériques, mais je supposais que ça devait être marrant à voir, en tant qu’observatrice. Elle fronçait les sourcils, quelque chose ne lui plaisait pas manifestement.

    « Mais vous êtes ensemble depuis cinq ans et Adam n’a même pas pris la peine de me prévenir ? »

    Elle regarda son fils, l’air plutôt vindicatif. J’essayais tout de suite de la rassurer.

    « Non non, en réalité j’ai passé quelques temps à Londres, où j’ai connu Adam. » Je resserrai sa main sous la table. « J’ai du partir et nous nous sommes revu, comme par hasard, hier. Nous reprenons les choses là où on les avait laissées, en quelques sortes. »

    Ca ne me dérangeait pas d’en parler, au contraire. Il fallait dire que ça me pesait de n’en parler à personne, pour la simple raison qu’à part Maddie, il n’y avait personne à qui je pouvais parler d’Adam, sans parler de mon statut d’agent du gouvernement. Maddie était la personne idéale, elle voulait tout savoir, connaissait Adam, et je n’avais pas à lui parler de ma double-vie. Parfait ! J’allais certainement m’en faire une bonne amie, en plus, elle m’aimait déjà, elle me souriait tout le temps. En revanche, Adam ne semblait pas à l’aise. Je voulais tout savoir, leur relation avait l’air d’être compliquée. Je bu ma tasse de café après avoir enlevé la cuillère. Madeline repartit dans son interrogatoire, décidée à tout savoir.

    « Mais pourquoi donc n’êtes-vous pas restée à Londres ? »

    Je regardais Adam. Nous étions aussi gênés tous les deux. Que fallait-il répondre ? Trouver une parade, ou simplement dire la vérité en espérant qu’elle lâche un fou rire, ne nous croyant pas ? Je laissai Adam répondre.


_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Adam Bluth
BLUTH BOY • LONDON STYLE
avatar

Masculin
Age : 29
Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 01/02/2006
I-Pod Top Song : NERD - Stay Together
Mood : Bloody Good !
Copyright : Silk <3
Where can I find You? : Dans ma nouvelle maison...

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Lun 8 Juin - 3:38

« …Après ça ils ne se parlaient plus du tout, et quand ils en eurent la possibilité, ils partirent de la maison, chacun de leur côté, et les seules fois où on est arrivés à se réunir tous les trois, ça a fini en engueulade générale… »

Pendant qu’elle questionnait Eve, mon esprit se cala sur cette phrase. Et mon cerveau me ramena des années en arrière. Le nez dans mon verre, j’étais ailleurs. Comme déconnecté. Leurs voix n’étaient plus qu’un son lointain. Un brouhaha presque inaudible. Je ne sentais que la main de ma bien aimée presser la mienne avec rigueur et intimité. Ma vue se brouille, je ferme les yeux. Je me remémore le bon vieux temps. Je rouvre les paupières et voit cette photo sur le buffet. Photo de famille. Moi, mon frère et mon père. Quel beau souvenir. On pouvait se rendre compte de mon bonheur rien qu’en zoomant sur ma tête sur la photo. Un œil au beurre noir. Ce matin de noël, je me souviens, Darell et moi nous étions levés au même moment pour aller chercher nos cadeaux. Notre réveil sonnait, nous descendîmes rapidement les escaliers, un vélo errait devant le sapin. Exactement ce que j’avais commandé. Mais mon frère n’était pas d’accord avec cette idée, et voulut s’approprier mon vélo, je résistai un chouïa mais ne fis pas long feu. Oui à l’époque il était bouffi et faisait une tête de plus que moi, le petit gringalet, dernier de la famille. Il me mit une prune. Ma mère mis du temps à nous séparer et avait menacé de jeter le repas du midi si nous ne faisions pas un joli sourire sur la photo. Plus tard, mon père m’avait pris à part, et me promit un tout nouveau vélo, rien que pour moi. J’étais deux fois plus chéri que Darell par mon père. C’est d’ailleurs pour cela qu’il était tant jaloux. Lors de sa mort, je fus anéanti, moi, son petit protégé, son fils préféré. C’était tout, un mari aimant, un père affectueux, un homme généreux. Sa mort avait d’ailleurs choqué tout le quartier tellement il était aimé dans le coin. Rien à se reprocher sauf son addiction pour les jeux. Cela l’avait même fait bannir de Las Vegas. Mais après visite du patron d’un des casinos bien des années plus tard, même eux le regrettait. Comme quoi…

Leur conversation passait et je ne faisais pas attention à celle-ci. Après tout je les connaissais moi les histoires de Madeline. Elle demande pourquoi Eve est parti de Londres. Hehe, maligne. Un vrai interrogatoire. La brunette se tourne vers moi en me pressant toujours aussi fort le poignet. Aie. Je ne sais pas quoi dire moi. Oh toujours à moi de tout régler, hein xD J’étais gêné, non pas par la question, mais parce que je ne savais pas quoi lui répondre. D’un soupir, je lui lance un truc ironique à 400%. Ca passe ou ça casse.

« En fait, Eve est agent secret, donc tu comprends, beaucoup de voyages…. »

J’attends quelques secondes. Ma mère fait une tête pas possible. Je laisse le silence se prolonger encore quelques instants puis glousse comme un imbécile. Ma mère se marre avec moi. Hahaha, je déconne mais c’est vrai. Haha incroyable nan ? …Ouais…Eve rigole jaune, mais tente de faire croire qu’elle suit le mouvement. Se faire caler chez la mère de votre amant, ce serait quand même la loose. Madeline prolonge son rire jusqu’au bout puis va piocher une clope dans le paquet qui errait depuis tout à l’heure sur la table. Elle se l’allume, vite fait bien fait, puis son attention se repose une nouvelle fois sur Eve. Il fallait croire que son interrogatoire allait durer encore un petit moment. Ce n’est pas tout mais j’avais à faire moi, hein. Quoi ? Bah euh, je ne sais pas des trucs plus intéressants, genre repeindre les volets, ou bien ranger mes chaussettes. Je suis méchant mais je me fais chier, j’y peux rien.

« Alors Eve, vous avez de la famille dans le coin ? »

Sa clope déjà bien entamée, elle en ressort une autre puis l’allume en écrasant la pointe de la précédente sur le bout de la nouvelle. Une vraie pompière. Un exemple pour la population, ma mère. Je soupire dans mon verre. Je me resserre un petit coup d’Ice Tea. Bon c’est quand qu’on s’en va là, interrogeais-je du regard Eve, avant qu’elle ne s’apprête à répondre aux questions du lieutenant Munro.

_________________

    That may be all I need
    In darkness she is all I see
    Come and rest your bones with me
    Driving slow on sunday morning
    And I never want to leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athens.forumactif.com
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Lun 8 Juin - 12:07


    « En fait, Eve est agent secret, donc tu comprends, beaucoup de voyages…. »

    Mon regard était toujours bloqué sur Adam. Je ne voulais pas regarder Madeline, je ne voulais pas voir sa tête si elle croyait son fils. Je fermai les yeux, et j’entendis le rire si chou d’Adam. Madeline l’accompagnait. Soulagée, j’ouvris les yeux et lâchai un petit rire. Mon portable vibra à nouveau. Je l’attrapai discrètement alors que Madeline se cherchait une nouvelle cigarette. Je ne voulais pas une nouvelle mission, pas maintenant, pas alors que je venais de retrouver Adam. Ce n’était que Maddie qui répondait à mon message. Je jetais un discret regard à la pendule. Il était 18h10. « Je serais là avant 7h. Je suis chez la mère d’Adam. =D. » Je remis mon téléphone dans mon sac. Je ne lâchais toujours pas la main d’Adam. Madeline se reprit une autre cigarette. Elle était décidemment accro. Je me rendais compte que j’étais loin d’être à son niveau. Elle ne me donnait même pas envie. La présence d’Adam m’avait fait oublier toute envie de nicotine en deux jours. J’eu un nouveau sourire en sa direction.

    « Alors Eve, vous avez de la famille dans le coin ? »

    Mais c’est qu’elle voulait tout savoir ! Je tournai la tête vers elle et ris légèrement.

    « Non pas ici. Mes parents et mes sœurs vivent à Los Angeles. Ma mère est hôtesse de l’air, et mon père est dentiste. » Commentai-je, anticipant sur ses futures questions. « Il a une belle clientèle de célébrités, d’ailleurs. » ajoutai-je en riant.

    Je soupçonnai Adam d’avoir demandé à sa mère de poser toutes ses questions, juste pour savoir toutes ces choses sur moi qu’il ne savait pas. Ca ne me dérangeait pas, je les lui aurai dites de toute façon. Oui je comptais bien lui révéler, au compte-goutte, tout ce qu’il y avait à savoir sur moi. Je voulais passer le restant de mes jours à ses côtés, je voulais même déjeuner ici tous les dimanches si c’était la coutume, et me faire interroger par sa mère. Encore fallait-il qu’Adam accepte la présence de Samuel. J’étais toujours mitigée à ce sujet. Le fait que je lui ai « caché » entre guillemets que j’étais sortie deux ou trois fois au restaurant avec son frère avait déjà eu du mal à passer. Alors s’il devait apprendre qu’il était papa depuis quatre ans déjà, je ne savais toujours pas comment il allait le prendre. Je me mordis l’intérieur de la lèvre. Je commençai à attraper mon sac.

    « Madeline ça a été un véritable plaisir de vous connaître ! Mais j’ai encore quelques courses à faire, je ne voudrais pas arriver lorsque les magasins seront fermés. » Annotais-je avec un petit rire.

    « Comment ça déjà ? Mais non restez encore un peu, je peux peut-être vous faire quelque chose à manger. » Proposa-t-elle, la mine déconfite.

    Je me levais et vis Adam faire de gros yeux à la remarque de sa mère. Madeline était-elle une si mauvaise cuisinière ? Ou cachait-elle dans son placard une boîte de sardines aussi vieille qu’Adam ? Je tentai de calmer le jeu, je la voyais qui s’affolait.

    « Non, c’est vraiment gentil, mais nous devons y aller, une prochaine fois peut-être. »

    Hum, une fois que nous nous serons arrachés de l’emprise de Madeline, c’était Adam que j’allais devoir quitter pour la soirée. Et cela m’enchantait bien moins.


_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Adam Bluth
BLUTH BOY • LONDON STYLE
avatar

Masculin
Age : 29
Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 01/02/2006
I-Pod Top Song : NERD - Stay Together
Mood : Bloody Good !
Copyright : Silk <3
Where can I find You? : Dans ma nouvelle maison...

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Lun 8 Juin - 21:18

N’empêche ma mère pouvait être bien lourde dans son genre, mais elle m’aidait beaucoup sur ce coup. Elle avait osé demander à Eve tout ce que je voulais à peu près savoir. Sur sa vie passée, sa famille, sur elle aussi. Mais je sais que Madeline ne fait pas ça pour me rendre un service, elle est juste curieuse, c’est tout. Et si en plus de ça, se tenait devant elle une femme avec qui son fils sort, la curiosité atteignait son maximum. Un pur interrogatoire, que c’était. C’est la fliquette, Eve est la suspecte, attachée sur sa chaise en bois, et je mate tout ça avec un recul pas possible. Je suis tellement loin de leur conversation que je ne tendais l’oreille que pour écouter les anecdotes qu’Eve pourrait dévoiler sur sa vie. Je ne me souvenais même pas de la profession de ses parents. Pour tout dire je ne suis même pas certain qu’elle m’avait un jour parlé d’eux. Comme pour provoquer ma blondinette de mère, je lui piquai une cigarette dans son paquet presque vide. Elle me regarde avec des yeux d’autruche. C’est le but. Je me l’allume discrètement. Je tire sur la tige blanche et m’étire sur ma chaise au même moment. Je regarde ma mère, lui fait un grand sourire, puis je tapote ma clope au dessus du cendrier plus que rempli. Je ne fume que très rarement, mais c’était l’occasion de la faire chier un peu. La titiller gentiment, n’allons pas aussi loin. Je suis mal installé, je bouge comme une puce. Et là, Eve annonce notre départ. Des courses à faire ? Pas mal la ruse. Je regarde ma mère avec des gros yeux à mon tour, quand elle veut nous retenir en nous proposant à manger. La blague, ce n’est vraiment pas avec cette méthode qu’elle allait nous empêcher de partir. La vieille technique en bois. En bois, ses macaronis l’étaient aussi. Comprenez ? Bref tout le monde se lève, nous partons en direction de la porte d’entrée, enfin…de sortie. Ce n’est pas trop tôt. L’heure était venue de se dire au revoir. Ma mère me prend par le cou, encore une fois, et câline Eve.

« Prenez soin de vous, les enfants. »
On acquiesce avec le sourire. Alala…Les enfants ?...Bref on sort de la maison et elle continue son show.
« Revenez quand vous voulez….et appelles moi mon chéri ! »
« Oui, oui. » Dis-je au loin, alors qu’on traversait pour rejoindre la voiture.
« Parles à ton frère, Adam ! » cries-t-elle, de peur que les habitants du Nigeria ne l’entendent pas.
Je suis devant la portière de la voiture, côté passager, je la vois au loin.
« Oui, maman… » Lui dis-je en soupirant à moitié. Puis lui fait un signe d’au revoir quand nous nous éloignons.


Ah, enfin. Bon, nous pouvions désormais continuer notre journée qui était censée être que pour nous deux, mais l’incident avec Darell, puis ma voiture, avaient un peu gâchés la fête. Ah oui, ma voiture…Merde. Bon, pas grave, je sacrifie ma Gran Torino un jour de plus chez l’as du volant, ça valait pas une soirée avec ma Eve à moi. Je me retourne vers elle, ne sachant pas où et quoi faire dans les minutes qui allaient venir. Mais d’abord, j’allais la féliciter pour cette évasion maligne, bien sur.

« Quelques courses à faire ?...Pas mal la ruse…. » Lui dis-je avec un sourire retrouvé. « En tout cas merci de nous avoir sortis de là… » Ajoutais-je en riant.

Bon, maintenant, qu’allons nous faire ? Rentrer et reproduire les événements de la veille au soir, et de ce matin ? Je ne suis pas contre. Et elle, qu’est ce qu’elle voulait faire ? Ca se trouve elle avait vraiment des trucs à faire qui sais…Nan mais elle m’a dit qu’on allait passer la journée ensemble, donc pas de soucis à se faire de ce côté-là. Je lui prends la main quelques instants, pas trop longtemps, sinon j’allais l’empêcher de passer les vitesses. Je ne voulais pas mourir non plus.

« Alors, qu’est ce qu’on fait…tu veux rentrer ou tu préfères aller manger quelque part ? »

Je regarde ma montre. 18h20. Un peu tôt pour manger mais mon ventre ne refuserais pas un bon steak, non plus. A elle de choisir. J’étais à son entière disposition.

_________________

    That may be all I need
    In darkness she is all I see
    Come and rest your bones with me
    Driving slow on sunday morning
    And I never want to leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athens.forumactif.com
Eve Mason
FIRE WALK WITH ME• It wasn't lust, it was chemistry ♥
avatar

Féminin
Age : 30
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 26/08/2007
I-Pod Top Song : Rachel Stevens - Silk ♥
Mood : Busy & melancholic
Copyright : Silk Stocking
Where can I find You? : On a mission but shhhh that's a secret ; )

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Mar 9 Juin - 1:37

    Et voilà, le moment que je redoutais était arrivé. Je restai silencieuse, mordant ma lèvre inférieure. Je montai dans la voiture, du côté conducteur. Je ne savais pas quoi faire, quoi dire. Je sentis sa main sur la mienne alors que je venais de démarrer. Je souris, mais je culpabilisais. Il allait m’en vouloir, c’était sûre, juste après l’épisode de Darell en plus. Je lançai un regard en sa direction. Je ne disais toujours rien. Il me demandait ce que je voulais faire. J’avais tellement envie de lui dire que je voulais rester avec lui… Je m’arrêtais à un feu rouge. Je me tournai vers Adam.

    « Je ne sais pas trop comment te dire ça… »

    Je marquai une pause, inspirant profondément.

    « C’est à propos de mon invité mystère comme tu dis si bien. »

    Je me remis droite dans mon siège, fixant le feu, les mains sur le volant. Ma respiration se fit un peu plus prononcée, je me mordis l’intérieur de la joue. Je m’en voulais de ne pas lui avoir dit plutôt. Le feu passa au vert. Au moins une bonne raison de garder les yeux sur la route.

    « Je ne vais pas pouvoir passer la soirée et la nuit avec toi. C’est un peu imprévu, je sais. Et je voulais vraiment être avec toi ce soir. Je comprendrais si tu m’en veux. »

    Je déglutis difficilement. J’appuyais un peu plus fort sur l’accélérateur, j’étais énervée après moi-même. J’arrivais enfin sur l’esplanade. Je m’arrêtais devant chez lui, je coupais le moteur. Je ne l’avais toujours pas regardé. J’osais enfin le confronter. Son regard ne me disait rien qui vaille. Pardonne-moi, pensais-je très fort.


_________________

    J'aurais voulu t'écrire des lettres à fleur de peau. J'aurais voulu le prince au destrier d'argent. J'aurais voulu être la belle au bois dormant. J'aurais voulu sauver ta vie des milliers de fois. J'aurais voulu combattre les dragons d'autrefois. J'ai fait mieux que ça, un enfant de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolateed.livejournal.com
Adam Bluth
BLUTH BOY • LONDON STYLE
avatar

Masculin
Age : 29
Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 01/02/2006
I-Pod Top Song : NERD - Stay Together
Mood : Bloody Good !
Copyright : Silk <3
Where can I find You? : Dans ma nouvelle maison...

Warrior Profile
Relationship:
Points Warriors:
200/200  (200/200)
Fannatitude des Warriors:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   Mar 9 Juin - 5:20

« Je ne sais pas trop comment te dire ça… »

Ca sent mauvais…Bon bah c’est qu’elle avait vraiment des trucs à faire, la belle Eve. Je l’ai profonde alors. Fais chier, je voulais vraiment passer ma fin de journée avec elle. Bon bah tant pis, une prochaine fois. En tout cas je l’espérais. Mon visage montre bien ma déception. Et quand elle m’annonce que son départ est à cause de l’invité mystère, ma tronche n’en peut plus. Je n’en pouvais plus moi-même de ces mystères à répétition. Je soupire, fort. Pour lui montrer que je ne suis vraiment pas content sur le coup. Elle tourne la tête vers la route, comme pour esquiver mon regard qui ne disait rien qui vaille. Je n’écoute même plus sa dernière phrase. J’ai compris le message. Ce mec, cette nana ou peu importe qui c’était, passait avant moi, c’était sur maintenant. Je n’avais aucune idée de qui cela pouvait bien être et je ne voulais pas savoir, à vrai dire. Elle s’arrête devant chez moi, elle me regarde avec pitié. Je n’aime pas ça, mais je lui fais preuve de ma bonne volonté en lui souriant, difficilement. J’étais déçu, mais un baiser vint se poser sur ses lèvres qui n’attendaient que ça.


« Je ne t’en veux pas… » Dis-je, gentiment.

J’ouvre la portière. J’allais rentrer dans ma demeure, sans rien ajouter de plus, mais ce fut plus fort que moi. Je m’accoudais donc à la fenêtre encore ouverte de sa voiture et ajoutais.

« Il viendra le moment où on parlera plus sérieusement de cet invité mystère, Eve… »

Je lui fais un clin d’œil amical, puis m’enlève. Je vais pour rentrer chez moi, elle ne peut me voir que de dos. Je lui fais un signe d’au revoir, et ajoute, un peu fort.

« Je t’appelles… »

Je n’allais pas forcement le faire, mais je devais lui montrer que je ne lui en voulais pas vraiment pour ça. Elle recule avec la voiture, puis accélère pour s’en aller. Avant cela, je lui fais un dernier signe de la main. A très vite, j’espère…

_________________

    That may be all I need
    In darkness she is all I see
    Come and rest your bones with me
    Driving slow on sunday morning
    And I never want to leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athens.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Right Here Waiting - Adam & Eve.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Right Here Waiting - Adam & Eve.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» 05. What the hell are you waiting for.
» I'm PERFECT. [Adam Carter]
» Ewen Mac Adam
» Luke Adam L UFA 22 875000 0 D- C C D C- C- D C- C- C D C C- C- C

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
We used to be friends :: Lemon Heights :: Les Districts de Lemon Heights :: Strawberry Fields-
Sauter vers: